Gérer la complexité pour exploiter tout le potentiel de la reprise après sinistre multi-cloud

Par Philippe Decherat, Directeur Technique, Commvault France

Au fur et à mesure que les entreprises envoient de plus en plus de données dans le cloud et adoptent des stratégies multi-cloud avec des solutions et des services provenant d’un large éventail de fournisseurs, le défi de gérer efficacement ces environnements augmente. La reprise d’activité, en particulier, doit faire l’objet d’un examen attentif. Bien que le multicloud offre des niveaux de flexibilité sans précédent pour la reprise d’activité, il a également le potentiel d’augmenter considérablement la complexité. Les entreprises doivent planifier soigneusement leur stratégie et s’associer à un fournisseur qui peut les aider à automatiser les workflows et à fournir la vitesse, l’agilité et la granularité nécessaires à la RA dans les environnements multi-cloud.

Selon les résultats d’un sondage réalisé par Commvault lors d’un webinaire sur le Cloud Disaster Recovery, de nombreuses organisations (33,6%) ont plusieurs niveaux d’objectifs de temps de reprise (RTOs). La majorité des répondants (36,4 %) préféreraient un temps de récupération de quatre heures ou moins. Cependant, en réalité, les processus de reprise se déroulent rarement sans heurts à la suite d’une catastrophe réelle. Pour réaliser des RTO aussi ambitieux, une solution de reprise d’activité doit offrir de nombreuses fonctionnalités automatisées.

Un nombre important d’entreprises (37,5 %) ont également plusieurs niveaux d’objectifs de points de récupération (RPO), ce qui montre qu’il est important de sauvegarder et de répliquer fréquemment les données car les entreprises ne peuvent tout simplement pas se permettre d’en perdre. La flexibilité est essentielle pour répondre à ces RTO et RPO de plus en plus stricts, qui permettent de récupérer ce dont l’entreprise a besoin, à l’endroit et au moment où elle en a besoin.

Dans un environnement multi-cloud, les entreprises peuvent tirer parti de la capacité de sauvegarder et de répliquer des données auprès d’un nombre illimité de fournisseurs de cloud computing différents. L’utilisation de plusieurs clouds pour la protection des données signifie également que l’entreprise peut éviter de ” mettre tous ses œufs dans le même panier ” pour ainsi dire. Il donne à l’organisation la possibilité de sauvegarder un cloud sur un autre, entre les clouds, à travers les clouds ou à l’intérieur des clouds. La reprise d’activité multi-cloud est donc incroyablement flexible. Dans l’environnement commercial d’aujourd’hui, où les données sont un atout essentiel, cette flexibilité est devenue essentielle pour répondre aux règles de conformité des données de plus en plus strictes, combattre les ransomwares et maintenir la continuité des activités.

Cependant, c’est la nature même de cette flexibilité qui peut rendre difficile la gestion de la reprise d’activité multi-cloud. Sans une gestion efficace des données, ce scénario pourrait devenir ingérable. De nombreuses entreprises sont débordées lorsqu’il s’agit du multi-cloud et n’ont pas une idée claire de la façon de récupérer les données. Malheureusement, cela ne devient apparent que lorsque quelque chose ne va pas.

Il est également important de considérer que la récupération de données n’est pas seulement une ” catastrophe “. Qu’il s’agisse de fichiers perdus ou supprimés accidentellement, de ransomwares, de catastrophes naturelles ou même de facteurs de menace internes, de nombreuses choses peuvent arriver aux données d’une organisation. Les entreprises ont besoin d’une restauration granulaire au point qu’un seul fichier peut être restauré rapidement et de manière isolée sans avoir besoin de restaurer un système entier ou une machine virtuelle.

Certains éléments tels que l’automatisation basée sur des politiques, l’intelligence artificielle (IA) et d’autres outils qui surveillent les anomalies dans l’infrastructure de données deviennent essentiels à la réussite d’un plan de reprise d’activité multi-cloud. Ceci est vrai pour tous les niveaux de récupération de données, de la récupération de fichiers perdus à la récupération complète en cas de catastrophe, la technologie et les processus sous-jacents requis sont cohérents.

La reprise d’activité multi-cloud doit commencer avec l’objectif de l’entreprise à l’esprit. Elle est axée sur la stratégie relative aux données, y compris l’endroit où elles sont conservées, les personnes qui y ont accès, les dépendances qui existent autour d’elles et la façon dont elles doivent être protégées. Il ne s’agit pas seulement d’une solution ou d’un logiciel, bien qu’il s’agisse d’un élément essentiel pour y parvenir. Les entreprises ont besoin d’un partenaire technologique qui comprend la nature de leurs données et ce qui peut mal tourner. De plus, les entreprises ont besoin d’un partenaire technologique capable de fournir et de mettre en œuvre une solution qui leur permette de tirer parti de la récupération omnidirectionnelle des données, depuis le cloud, vers le cloud, dans le cloud, à travers le cloud et entre les régions du cloud.

Share: