Google remplace les générateurs diesel par des batteries vertes à Saint-Ghislain

C’est une première pour le géant du cloud, Google a remplacé les générateurs diesel de son datacenter hyperscale de Saint-Ghislain, proche de Mons en Belgique, par des batteries de secours ‘écologiques’.

L’expérience a été engagée en 2020 à Saint-Ghislain avec la mise en place d’un prototype, l’objectif étant de maintenir l’alimentation des infrastructures du datacenter en cas de panne d’électricité, ou lors des périodes où la production d’énergie verte, mais sans les générateurs diesel.

Les groupes électrogènes représentent un lourd investissement dans la construction du datacenter. Ils nécessitent une réserve de fuel et des accords de distribution pour les alimenter en cas de fonctionnement (panne des sources électriques). Leur usage est réduit, ce qui est souhaité, hormis lors des tests. Et leur consommation représente une source d’émission de CO2.

Google a indiqué que, selon ses estimations, « les générateurs diesel de toute l’industrie des data centers seraient la source de plus de 20 gigawatts d’énergie générée. Cela représente l’équivalent de la puissance de 62,5 milliards de panneaux ou 7 280 éoliennes« .

Les batteries de secours déployées à grande échelle sont qualifiées « vertes » car elles sont intégralement alimentées en énergies vertes par les panneaux solaires – 10 000 panneaux solaires sur site – et les éoliennes à proximité. Elles devraient également servir d’alimentation pour les réseaux électriques environnants, en dehors du datacenter, au sein du grid énergétique local.

Le prototype a donné satisfaction, et le remplacement des générateurs diesel par des batteries de secours ‘écologiques’ est donc effectif sur le site de Saint-Ghislain. Considérant le couple énergies renouvelables et batteries de secours, Google entend désormais l’étendre à d’autres sites dans le monde.

Share: