Google va créer un datacenter et une région Google Cloud en Israël

Les acteurs du cloud public s’activent en Israël. Oracle a récemment ouvert une région cloud à Jérusalem, Amazon AWS et Microsoft Azure vont suivre. Google est le dernier à se positionner dans la région, et avec force, plusieurs emplacements de colocation auraient déjà été réservés.

Google compte également sur un autre grand projet en cours pour assurer son implantation en Israël et dans la région : le système de câble sous-marin Blue-Ramen, qui devrait relier l’Inde à l’Italie via Israël.

Se positionner sur le projet Nimbus

L’annonce intervient alors que le ministère des Finances israélien doit trancher dans le projet Nimbus de faire basculer dans le cloud les infrastructures des ministères et administrations. Actuellement, Microsoft – qui s’est engagé à investir un milliard de dollars en Israël pour la construction d’un datacenter et pour développer la R&D – et Oracle tiennent la corde sur ce projet.

Le projet Nimbus est divisé en quatre parties avec quatre appels d’offres distincts : fournir des services cloud au gouvernement sur une plate-forme publique ; aider à définir une stratégie gouvernementale pour déplacer les opérations vers le cloud ; fournir une aide technique dans la mise en œuvre du déménagement ; et fournir des services d’optimisation pour l’utilisation du cloud.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste