Greenpeace qualifie les compensations carbone de « green washing » inefficace

Photo d’entête @Greenpeace

A quelques semaines de la COP26, la 26e Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique, qui se tiendra à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021, Greenpeace monte au créneau contre les compensations carbone, qualifiées de « green washing » inefficace.

Dans une interview accordée à l’agence Reuters, l’association affirme que les compensations carbone permettent aux grandes entreprises de continuer à polluer sans entrave…

Pour Jennifer Morgan, la présidente de Greenpeace, « Les compensations sont censées aider à équilibrer les émissions si les entreprises polluantes achètent des crédits de carbone à partir de projets qui réduisent les émissions ailleurs, en plantant des arbres ou en conservant les forêts. Cependant, il ne s’agit que de ‘greenwashing’ (qu’il faut) arrêter maintenant. »

Et de dénoncer des pratiques comme ces barils de pétrole dit ‘brut sans carbone’, qui sont ni plus ni moins que des barils de pétrole brut ordinaire, mais vendu à un prix supérieur afin d’intégrer les compensations. Ou des compensations carbone en Californie notoirement surestimées de 29%, une pratique qui repose sur un manque de contrôle.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste