HPC as-a-Service : Atos lance Nimbix Supercomputing Suite

Capitalisant sur l’acquisition de Nimbix, Atos propose en exclusivité des services fédérés de supercalcul et complète son offre Bullsequana as-a-service.

Atos lance Nimbix Supercomputing Suite, un ensemble de solutions flexibles et sécurisées pour le calcul haute performance (HPC), disponible selon un modèle as-a-Service. Le portefeuille « Nimbix Supercomputing Suite » d’Atos inclut deux nouvelles offres : les tout premiers services de supercalcul fédéré du secteur, ainsi que des services « bare metal » dédiés. Ces offres permettent ainsi aux clients d’accroître leur agilité dans la gestion de la charge de calcul intensif et de bénéficier de nouveaux modèles de consommation.

Les analystes l’avaient anticipé : le HPC dans le cloud continuera d’afficher une croissance à deux chiffres d’ici à 2025*. Avec le lancement de « Nimbix Supercomputing Suite », Atos met à la disposition de ses clients du monde entier l’un des portefeuilles de solutions dédiées au supercalcul et au calcul haute performance le plus étoffé du marché. Alliant équipements matériels et services « bare metal », « Nimbix Supercomputing Suite » démocratise le calcul intensif dans le cloud public et privé.

Le tout premier modèle de supercalcul fédéré as-a-Service

Ce nouveau portefeuille offre le tout premier modèle de supercalcul fédéré as-a-Service du secteur, Nimbix Federated, une approche innovante pour la fédération de machines et clouds d’envergure, assortie de services managés permettant un calcul scientifique collaboratif. Pour la première fois, les opérateurs d’infrastructures publiques et privées seront à même de tirer parti de leurs ressources respectives. Cette offre as-a-Service fédérée comprend une console unifiée pour gérer toutes les zones et régions de calcul au sein d’un écosystème de supercalcul public ou privé.

L’offre Nimbix Dedicated Supercomputing

Bien implantée sur le marché, la série BullSequana X d’Atos se compose de serveurs HPC conçus pour offrir une flexibilité et une efficacité optimales couvrant un très large éventail d’applications. Dans le cadre de ce lancement, Atos propose une solution HPC BMaaS (bare metal-as-a-service) pour compléter sa gamme d’équipements matériels et offrir à ses clients une infrastructure et des services dédiés intégrant évolutivité, facilité d’utilisation et agilité à la demande.

« Le lancement du portefeuille « Nimbix Supercomputing Suite » illustre notre détermination à renforcer notre leadership mondial dans le domaine du calcul haute performance afin de proposer aux entreprises des environnements pilotés par les données bénéficiant des meilleures performances et des meilleurs coûts. Grâce à notre expertise de longue date dans le domaine du cloud hybride et du multi-clouds, technologies au cœur de nos nouvelles offres, les clients bénéficient du portefeuille de supercalcul as-a-service le plus complet du secteur et d’une intégration sans heurts avec les hyperscalers », commente Emmanuel Le Roux, SVP, Directeur HPC, IA et Quantique chez Atos.

Ce portefeuille permet aux clients d’Atos de générer de la valeur à partir de leurs données grâce à de puissantes fonctionnalités d’analyse et de machine learning, qui permettent d’accéder aux toutes dernières technologies GPU, CPU, IPU, FPGA et quantiques.

Cette nouvelle suite dédiée au supercalcul proposera des modèles de consommation à la demande et évolutifs, ou encore une réserve de capacité, dans des dizaines de régions à travers le monde. Les clients pourront continuer d’accéder au cloud Nimbix selon un modèle de tarification à l’utilisation ou via des services de supercalcul dédié ou fédéré.

« C’est une annonce passionnante, qui associe l’étendue des offres de services Nimbix à la gamme complète des solutions Atos. Le cloud continue de se développer dans l’ensemble de l’informatique d’entreprise, mais surtout dans le HPC et l’IA, et l’objectif principal reste d’atteindre de nouvelles connaissances. Le portefeuille « Nimbix Supercomputing Suite » permet aux organisations de choisir le type de déploiement immergé dans le cloud qui a le plus de sens, en fonction du flux de travail, qu’il s’agisse de calcul utilitaire à la demande, de fédérer des charges de travail sur plusieurs clouds, ou simplement de convertir des systèmes sur site en modèles de comptabilité et d’opérations dans le cloud. Il s’agit d’une tendance que nous surveillons de près, et la gamme complète de services d’Atos devrait susciter beaucoup d’attention », a déclaré Addison Snell, PDG d’Intersect360.

* Source : Intersect360 Research prévoit que le cloud computing continuera d’afficher une croissance à deux chiffres d’ici à 2025.

Share: