HPC : HPE a terminé la fusion de Cray et entre dans l’age de l’insight

Un après l’annonce de l’acquisition du fabricant de supercalculateurs Cray, pour 1,3 milliard de dollars, HPE a annoncé la fusion des deux sociétés. HPE proposera des solutions de calcul haute performance HPC sous la marque HPE Cray.

L’objectif pour HPE – après l’acquisition de SGI en 2016 et Cray en 2019 – est d’entrer dans l’ère de l’Exascale. C’est à dire de proposer des équipements capables de réaliser 1 exaflop d’opérations en virgule flottante, soit un minimum de 1018 opérations par seconde.

Plus concrètement, Antonio Neri, le CEO de HPE, évoque une nouvelle ère, celle du “Age of Insight“. Une ère constituée de vastes ensembles de données à gérer, ainsi que de modélisation et de simulation qui fonctionnent avec l’IA et les analytiques.

Notons qu’HPE a annoncé en mai un chiffre d’affaires de 589 millions de dollars pour sa division High Performance Compute & Mission Critical Systems, en recul de 15% avec les retards qui s’accumulent par l’effet Covid.

L’offre HPE Cray

La gamme des produits HPE Cray repose sur deux configurations de base :

  • Le supercalculateur HPE Cray, qui repose sur un HPE Apollo 2000 Gen10 Plus refroidi par air exécutant 4 nœuds AMD EPYC 7002 dans un serveur de calcul 2U, avec le logiciel HPE Cray et la mise en réseau HPE Slingshot.
  • Le supercalculateur HPE Cray EX, une armoire refroidie par liquide pouvant accueillir huit châssis de calcul, avec de la place pour 64 lames de calcul chacune composée de quatre nœuds AMD EPYC 7002 à double socket et jusqu’à 512 processeurs par armoire.
HPE Cray EX Series

HPE Cray est sous contrat avec le DoE, le département américain de l’énergie, pour livrer en 2021 Aurora, le premier supercalculateur capable d’exaflop aux Etats-Unis. Suivront Frontier à 1,5 exflops, pour le Oak Ridge National Laboratory également programmé pour 2021, puis 2 exaflops avec El Capitan pour 2022. Tous ces supercalculateurs reposeront sur des GPU AMD.

Le marché attend également une offre calcul intégrée au cloud HPE Green Lake pour concurrencer en particulier les annonces de AWS et Azure de calcul sur le cloud public.

Share: