Huawei : réduire la complexité réseau

L’abandon par les entreprises de modèles traditionnels au profit de stratégies numériques implique de construire des réseaux de datacenters capables de supporter de plus en plus d’applications et appareils variés. Ces réseaux complexes sont essentiels aux activités quotidiennes des entreprises, mais complexes et coûteux à gérer. Huawei, qui a fait de la simplification des réseaux l’une de ces missions, a imaginé l’ADN (Autonomous Driving Network) — une suite de technologies qui rend les réseaux hautement autonomes. 

La solution ADN L3.5 pour les datacenters intègre plusieurs innovations, dont des concepteurs de services uniques sur le marché, un framework ouvert et programmable ou encore une base de données unifiée. Elle offre ainsi une gestion et un contrôle unifié et indifférencié, ainsi qu’une orchestration collaborative et flexible des réseaux hétérogènes multi-clouds, multi-datacenters et multifournisseurs. Grâce à ces spécificités, la solution met à disposition des entreprises des capacités d’automatisation de réseau de bout en bout et de haut niveau. Il devient par exemple possible de provisionner des réseaux multi-cloud en quelques secondes.  

« Les entreprises d’aujourd’hui doivent être prêtes à relever les défis complexes de la gestion des données, éliminer les dépenses informatiques inutiles et se protéger contre les événements, failles ou pannes, qui menacent d’interrompre leur activité. Grâce à son offre technologique complète pour les datacenters, Huawei aident les entreprises à anticiper l’évolution de leurs besoins et protéger leur plus grande richesse : les données, » explique Xingchang Xia, Directeur Général de la Division Enterprise de Huawei France.

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.