Ikoula mise sur les Raspberry Pi et les processeurs ARM

Les micro serveurs vont-ils redevenir une stratégie durable pour les hébergeurs et les opérateurs de datacenters ? Souvenez-vous des cartouches serveurs Moonshot de HP. Si le concept était intéressant, l’expérience n’avait pas réellement pris. Les processeurs ARM se diffusent lentement mais sûrement sur les serveurs. Et quelques hébergeurs proposent des serveurs ARM.

Ikoula déploie des Raspberry Pi 2 dans un datacenter. L’hébergeur cherche depuis plusieurs années à proposer des micro serveurs. Plusieurs raisons expliquent cette approche : minimiser la consommation énergétique, optimiser la place et répondre aux besoins de certains clients de retrouver le matériel. Pour déployer ce service, Ikoula a conçu son propre système d’installation. Adapter une baie aurait demandé beaucoup de travail.

Les configurations originales

Les équipes utilisent des Pi 4 avec 4 Go de RAM, et une HAT (carte d’extension) dédiée. Pour le système et le stockage, chaque Pi possède sa propre carte SD et un disque SSD connecté en USB. Le Pi ne possédait pas de connecteur SATA ou tout autre connecteur. Pour le réseau et l’alimentation, Ikoula utilise le PoE. Cela permet de faciliter le déployer et évite de multiplier les câbles.

Contrairement à d’autres hébergeurs utilisant un boot système depuis un volume NFS, chaque Pi possède son système en local. Actuellement, seules des distributions Linux sont disponibles sur la carte. Aucune solution Windows n’est pour le moment disponible. Microsoft limite strictement l’accès à la version ARM de son OS. Le système Photon de VMware supporte Raspberry Pi, mais on attend toujours le support officiel de la Pi 4.

Quels usages pour ce service ? Pour Ikoula, plusieurs usages sont possibles : IPv6 (pour tester et déployer), VPN ou encore pour des bases de données, des workloads ne nécessitant pas d’importantes ressources ou encore des sites et applications web légers. Il peut aussi servir d’instances de stockage. Il est aussi possible d’installer IPv4.

Ikoula propose des services de support

Quand une carte Pi pose problème. La carte pourra être remplacée, en utiliser les mêmes cartes SD et SSD. Par contre, attention, aucun backup par défaut n’est proposé. À vous d’ajouter le backup à votre service. Mais Ikoula ne semble pas vouloir s’arrêter là. Dans les prochains mois, un second datacenter accueillera des Raspberry Pi. L’objectif est de déployer un millier de cartes. Il s’agira aussi d’élargir les OS et les plateformes logicielles.

Tarif : à partir de 4,99 € H.T./mois/16 Go de stockage, sans IPv6.

Nous remercions Joaquim Dos Santos – Directeur de la R&D d’Ikoula, pour sa collaboration à cet article.

Share: