Infra : Canonical lance OpenStack Charms 20.10 et intègre Victoria, OVN, CNTT et plus encore

Canonical annonce la disponibilité d’OpenStack Charms 20.10. Cette nouvelle version introduit une série de fonctionnalités et plusieurs améliorations qui viennent optimiser le logiciel Charmed OpenStack.

Canonical, le leader de l’open source et éditeur d’Ubuntu, annonce le lancement de la version 20.10 d’OpenStack Charms. Cette nouvelle version du logiciel apporte OpenStack Victoria sur Ubuntu 20.04 LTS (via Cloud Archive) et Ubuntu 20.10 avec une prise en charge complète par Canonical jusqu’en avril 2022. Victoria est la 22e version du principal logiciel d’infrastructure de cloud open source OpenStack. Elle comprend de nombreuses fonctionnalités importantes dont des solutions pour la gestion des réseaux complexes.

« Avec cette annonce, nous offrons aux utilisateurs de cloud privés OpenSource du monde entier une solution complète couvrant la virtualisation du compute, du réseau et du storage, a déclaré Reg Deraed, Sales Director Europe du Sud de Canonical. Neutron, le composant réseau OpenStack, fournit un service de métadonnées sur les réseaux IPv6, ce qui signifie que les utilisateurs peuvent y accéder sans utiliser la fonctionnalité de configuration drive»Neutron, ajoute également la prise en charge des flat networks pour les routeurs virtuels distribués (DVR), le transfert de port IP flottant pour le backend OVN et les zones de disponibilité des routeurs dans OVN. »

Les pools d’équilibrage de charge Octavia prennent désormais en charge la 2e version du protocole PROXY. Cela permet de transmettre les informations client aux serveurs qui utilisent les protocoles TCP. PROXYv2 améliore les performances des nouvelles connexions à l’aide du protocole PROXY vers les serveurs, en particulier en utilisant IPv6.

Migration d’OVS vers OVN

L’une des améliorations majeures de cette version OpenStack Charms 20.10 est une procédure de migration vers Open Virtual Network (OVN) pour les déploiements utilisant Open vSwitch (OVS). Cela permet aux utilisateurs Charmed OpenStack de migrer facilement d’OVS vers OVN et de bénéficier des avantages d’OVN, tels que la prise en charge native de l’abstraction du réseau virtuel et d’une meilleure séparation du plan de contrôle. Ils obtiennent ainsi une plate-forme SDN (Software-Defined Networking) pleinement fonctionnelle dans son environnement Charmed OpenStack.

L’ensemble du processus de migration est automatisé et encapsulé dans des opérateurs open source (Charms) qui fournissent une abstraction de haut niveau des opérations d’infrastructure. Les équipes DevOps doivent uniquement ajuster la taille de leur unité de transmission maximale (MTU) pour permettre l’encapsulation Geneve utilisée par OVN, déployer les composants OVN et le service Vault, et initialiser la migration. Une fois la migration terminée, les utilisateurs peuvent supprimer en toute sécurité les composants redondants tels que les agents Neutron OVS et Neutron Gateway du modèle Juju.

OpenStack Charms 20.10 introduit le Cloud Infrastructure Telco Task Force (CNTT)

Autre point fort d’OpenStack Charms 20.10, l’introduction d’une implémentation de référence CNTT (Cloud iNfrastructure Telco Task Force) basée sur OpenStack Charms. CNTT est un projet sous la gouvernance de la Foundation Linux visant à définir une architecture de référence unique pour l’implémentation de l’infrastructure de virtualisation des fonctions réseau (NFVI). Cela implique des technologies open source, telles que OpenStack, Ceph et Kubernetes.

Au cours de ce cycle, Canonical est devenu un membre actif du comité CNTT et a contribué à l’implémentation de référence CNTT basée sur OpenStack Charms. Cela confirme l’engagement à long terme de Canonical à fournir un cloud privé permettant aux fournisseurs de services de réduire leur coût de possession (TCO) associé à la maintenance des infrastructures de télécommunications et d’accélérer leur mise sur le marché.

Les nouvelles fonctionnalités d’OpenStack Charms 20.10 sont nombreuses :

  • Charms ceph-iscsi se stabilise – La version OpenStack Charms 20.05 avait introduit en version beta le moyen d’utiliser des clusters Charmed Ceph autonomes sur les infrastructures legacy via le protocole iSCSI. La version 20.10 offre une stable de cette fonctionnalité.
  • Compression des données avec BlueStore pour les pools Ceph RDB – Les données résidant sur les OSD basés sur BlueStore peuvent désormais être compressées à la volée pour une meilleure utilisation du disque et l’optimisation des performances du stockage backend.
  • Effacement de données sur Ceph Pools – Les Ceph Pools sont désormais configurables en effacement de données ce qui réduit la quantité d’espace disque nécessaire dans un cluster Ceph pour assurer la durabilité des données.
  • Type de volume par défaut pour Cinder – Le Cinder Charm permet désormais de spécifier le type de volume par défaut qui sera utilisé lors de la création de volumes Cinder.
Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste