Infrastructure interne + cloud public : l’avenir de l’entreprise ?

Une récente étude Markess by Exaegis dévoilait un chiffre écrasant : 92 % des entreprises pourraient fusionner les datacenters privés et le cloud public. Est-ce réellement une surprise ? Absolument pas. Depuis que le cloud public est le cloud public, l’entreprise n’a fait qu’étendre les capacités des serveurs internes avec les services clouds externes.

Ce qui change, c’est l’écrasante majorité des entreprises ayant répondues à l’enquête qui va ou veut mêler les serveurs privés et cloud public, voire du multicloud. Cette tendance était déjà là avec la notion de débordements, notamment pour le stockage, les ressources de calculs ponctuelles ou encore les logiciels de type SaaS. Seuls les composants, les données et les applications critiques ou sensibles resteront sur les infrastructures de l’entreprise.

Cela signifie à terme une mutation de l’infrastructure privée qui ne disparaîtra pas et une extension croissante sur le cloud. Le marché du cloud publié continuera donc à s’étendre, pour le plus grand bonheur des fournisseurs. Une nouvelle qui stimulera le marché du datacenter.

Share: