IPGP muscle son HPC avec Dante

Il y a quelques jours, l’Institut de physique du globe de Paris, le CNRS, Université de Paris, la Région Île-de-France et la société Lenovo ont inauguré DANTE, un HPC pour accélérer les calculs. Installé au cœur des laboratoires, ce supercalculateur, financé en partie par le dispositif SESAME de la Région Ile-de-France, permettra le développement de nouvelles méthodologies de recherche en sciences de la Terre et de l’Univers.

Les sciences de la Terre et de l’Univers ont une longue tradition d’utilisation des outils de calcul numérique et de simulation pour appréhender et modéliser les systèmes naturels. Le calcul parallèle et l’apprentissage machine, mis en œuvre sur des équipements de calcul intensif, permettent désormais l’étude et l’analyse de très grands jeux de données, et ainsi la modélisation de systèmes de plus en plus complexes. Le projet DANTE (multi Data ANalysis and compuTing Environment for science) permet de répondre au besoin de calcul intensif de nombreux projets de recherche et de formation en sciences de la Terre et de l’Univers, et a vocation à s’ouvrir désormais plus largement aux autres disciplines.

Adossé à un stockage sécurisé de longue durée, le super-calculateur Lenovo propose plus de 7 000 cœurs, ainsi que 12 cartes graphiques de dernière génération, qui serviront notamment au prototypage d’algorithmes d’intelligence artificielle.

José Rodrigues, directeur général France de la branche Infrastructure de Lenovo précise : « Nous sommes ravis de contribuer à ce projet qui permettra aux équipes de l’IPGP, du CNRS et d’Université de Paris d’approfondir leurs recherches et d’accélérer la formation dans le domaine des sciences de la Terre et de l’Univers. Lenovo dispose d’une très solide expertise dans le HPC, et équipe notamment 17 des 25 plus grandes universités et centres de recherches au niveau mondial.  Notre objectif est d’être le partenaire de confiance pour permettre la transformation digitale de nos clients et les accompagner pour relever les grands défis de l’humanité. Ce projet DANTE nous permet de mettre en valeur cette expertise au sein d’un centre de recherche en France, et nous en sommes très heureux .»

Véritable banc d’essai d’hypothèses scientifiques, DANTE permet de tester de très grands jeux de données, que ces dernières soient issues de l’observation ou de modélisations numériques : traitement et analyse des images satellitaires haute résolution ; modélisation par apprentissage machine des propriétés des laves, permettant une meilleure approche de la dynamique éruptive ; ou analyse des données massives en sciences sociales.

« Extraire de l’information de ces données massives permet de tester des hypothèses et de construire et affiner nos modèles » explique Alexandre Fournier, responsable scientifique de la plateforme à l’IPGP. « Cet équipement offre de nouvelles opportunités numériques aux communautés des sciences de la Terre et de l’Univers, qui doivent participer à l’essor de méthodologie nouvelles et l’avancée de nos connaissances dans ces domaines », conclut-il.

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.