La fibre à ruban enroulable aide les datacenters multi-locataires à augmenter leur capacité en fibre et leurs revenus

Les datacenters multi-locataires (MTDC) sont particulièrement bien placés pour tirer parti de l’évolution vers les réseaux distribués en périphérie. Pour ce faire, ils devront prendre en charge une plus grande capacité de fibre dans leurs datacenters interconnectés (DCI). La fibre en ruban enroulable apporte une réponse innovante. Sa conception unique permet de charger jusqu’à six câbles de 3 456 fibres dans une gaine de quatre pouces, soit plus du double de la densité des fibres conventionnelles.

Expert - Par Nicolas Vincent, Sales Director France Infra & Networking chez CommScope

Alors que les réseaux accélèrent la prise en charge de la 5G, du cloud et de l’internet des objets (IoT), un nombre croissant d’applications distribuées sont déployées pour servir le déluge de données générées à la périphérie. En réponse, le modèle traditionnel de datacenters centralisés évolue vers un paradigme distribué plus axé sur la périphérie, jouant sur les forces du MTDC.

Flexibles, les MTDC sont spécialisés dans la fourniture d’espaces blancs configurables et de haute qualité, de conceptions de réseaux agiles et de connexions croisées avec différents fournisseurs de cloud et de services. Cependant, l’augmentation rapide du trafic de la périphérie vers le cœur entraîne le besoin en largeurs de bande plus élevées, à commencer par les datacenters interconnectés.

La capacité des conduits, gravée dans le marbre

Le réseau DCI des MTDC représente un flux de revenus récurrents, plus ils peuvent tirer de fibres dans les conduits, plus ils obtiennent de revenus récurrents.

Dans une installation MTDC typique, les diamètres intérieurs les plus courants des conduits DCI déployés sont de 1¼ pouce, 2 pouces ou 4 pouces, car le BICSI (association professionnelle soutenant l’avancement de la communauté des technologies de l’information et de la communication) suggère un taux de remplissage de 70 % maximum. Seulement la plupart des installations préfèrent – par excès de prudence – s’en tenir à un taux de remplissage de 50%. Ainsi, en utilisant un câble à tube lâche typique de 288 fibres, un datacenter peut faire entrer 33 câbles – 9 504 fibres – dans un conduit de 4 pouces.

Cependant, les demandes de bande passante repoussent les limites du câble traditionnel de 288 fibres. Et de nombreuses installations MTDC passent désormais à des câbles de 864 et 1 728 fibres, épuisant rapidement la capacité de leurs conduits DCI.

Il est pratiquement impossible d’augmenter la capacité des conduits sans engager des coûts importants. Par conséquent, pour augmenter le nombre de fibres DCI (et répondre aux exigences croissantes en matière de revenus), les MTDC doivent trouver des moyens de faire entrer davantage de fibres dans les conduits existants.

Câble de fibres à ruban enroulable

Une nouvelle méthode de fabrication des câbles à fibres optiques a vu le jour. Elle réduit considérablement le diamètre global du câble, ce qui permet aux MTDC de faire entrer en toute sécurité deux fois plus de fibres dans un conduit standard qu’avec le câblage traditionnel.

Le câble de fibres optiques à ruban enroulable est basé, en partie, sur des empilements de rubans pouvant contenir jusqu’à 864 fibres dans un seul tube. Les fibres sont regroupées et collées en continu sur toute la longueur du câble, ce qui augmente sa rigidité.

Bien que cela ait peu d’incidence sur le déploiement du câble dans une application OSP (Open Service Plateforme) dans un datacenter, un câble rigide n’est pas souhaitable en raison des restrictions de routage limitées que ces câbles requièrent.

Dans le câble de fibres optiques en ruban enroulable, les fibres sont attachées par intermittence pour former une bande lâche. Cette configuration rend le ruban plus flexible, permettant aux fibres de fléchir avec un certain degré d’indépendance les unes par rapport aux autres. Les fibres peuvent alors être « enroulées » en un cylindre, ce qui permet une bien meilleure utilisation de l’espace. Il est possible de charger jusqu’à six câbles de fibres en ruban enroulable (3 456) dans un conduit de 4 pouces, soit plus de deux fois la densité des fibres emballées de manière conventionnelle.

La structure de la toile liée par intermittence réduit également le rayon de courbure, ce qui rend ces câbles plus faciles à utiliser dans les espaces restreints des datacenters. À l’intérieur du câble, la fibre en ruban enroulable prend les caractéristiques physiques d’une fibre libre, se pliant et se courbant facilement pour améliorer le routage dans les espaces restreints. En outre, le câblage de la fibre en ruban enroulable utilise une conception totalement exempte de gel, ce qui permet de réduire le temps nécessaire à la préparation de l’épissure, et donc les coûts de main-d’œuvre.

Épissurage et pré-approvisionnement plus rapides

La nouvelle conception de fibre de plus grande capacité a également au moins un autre atout dans sa manche. Le collage intermittent maintient l’alignement des fibres et réduit la distance entre la première et la dernière fibre de la rangée. Cela permet aux installateurs de positionner naturellement les fibres dans une section transversale plus petite, ce qui la rend parfaite pour l’épissure.

Toutes les fibres peuvent maintenant être épissées en une entité plutôt qu’individuellement. 12 fibres en ruban peuvent être épissées dans le même laps de temps qu’il faut pour épisser une fibre à brin unique. Cela devient de plus en plus important à mesure que les MTDC s’efforcent de faire face à l’augmentation du nombre de liaisons entre les halls des clients qui doivent être pré-équipées.

La demande du marché augmente

Avec l’augmentation du nombre de fibres dans les datacenters, le ruban enroulable devient de plus en plus courant dans l’écosystème des datacenters. Cela inclut les types de clients avec lesquels les MTDC doivent être en interface, tels que les datacenters hyperscale et cloud, et les fournisseurs de services. Plus précisément, trois applications clés sont apparues :

  • Les interconnexions de datacenters urbains nécessitant un nombre très élevé de fibres et un accès fréquent.
  • Les constructions de réseaux longue distance où les performances de soufflage sont importantes
  • Les réseaux nécessitant un câble à nombre élevé de fibres adaptées aux chemins de routage encombrés avec des courbes serrées.

Pourtant, certains propriétaires de centres de distribution sont encore un peu à la traîne lorsqu’il s’agit d’étudier la technologie de la fibre à ruban enroulable, et de savoir comment et quand la
déployer.

Le câble de fibres optiques à ruban enroulable permet aux gestionnaires de réseau MTDC de répondre aux besoins actuels et émergents en bande passante de leurs clients, tout en maximisant le potentiel de revenus de leurs conduits DCI. Le résultat est qu’il est possible d’ajouter davantage de liens de clients et de fournisseurs de services dans le MTDC, ce qui entraîne davantage de possibilités de facturation mensuelle supplémentaire pour le MTDC.

Share: