La pénurie de composants profite à l’économie circulaire dans le datacenter

Un marché explose, celui de la revente des équipements d’occasion dans les datacenters. La raison en est simple, la pénurie de composants incite les entreprises à se tourner vers des équipements obsolètes et déclassés, principalement pour les pièces détachées et en provenance des hyperscalers.

Les entreprises qui exploitent des datacenters privés en support de leurs clouds tout aussi privés sont confrontées à une difficulté qui pourrait devenir majeure pendant quelques années : la pénurie de composants électroniques. Jusqu’à présent plutôt concentrée sur le secteur de l’automobile, elle frappe désormais les équipements du datacenter. Les commandes peinent à être honorées dans les temps, quand elles ne sont pas parfois annulées, ce qui allonge singulièrement les délais sur les projets comme sur la maintenance.

Dans le même temps, les géants du cloud, les hyperscalers, ne sont pas touchés par la pénurie, leur capacité d’investissement les protège en leur offrant la priorité des marchés. Ainsi leur rythme de renouvellement des équipements n’est pas touché.

Ce ne sont pas les serveurs qui sont en cause, le prix des processeurs informatique assure une marge suffisamment confortable aux fondeurs (fabricants de puces) pour que ces derniers assurent leur production dans les quantités exigées par le marché. Ce sont plutôt les ‘chip’ qui entrent dans la composition des équipements électriques qui sont concernés. La pénurie frappe donc non pas les serveurs mais les commutateurs de réseau, les modules d’alimentation, les transistors, les résistances ou encore les cartes de circuits imprimés.

DCK relate le point de vue d’un acteur du traitement des équipements d’occasion, ITrenew. Celui-ci est spécialisé dans le recyclage des équipements des hyperscalers. Il confirme ne pas constater de ralentissement dans le cycle de vie de ces datacenters. Par contre, le rythme de vente des équipements d’occasion rendus obsolètes chez les géants du cloud s’est accéléré. Les équipements mis au rebut par les AWS, Microsoft, Google ou Facebook trouvent quasi immédiatement acquéreur pour les pièces détachées.

Car si les hyperscalers ne sont pas (encore ?) touchés par la pénurie, ce n’est pas le cas chez la majorité des possesseurs de datacenters privés qui cherchent à s’équiper ou à renouveler leurs équipements. L’économie circulaire appliquée au datacenter doit y trouver sa place.

Share: