L’adoption des datacenters Edge va remodeler le paysage des datacenters

Le rapport « Edge Archetypes 2.0 : Deployment-Ready Edge Infrastructure Models » de Vertiv révèle que le marché des datacenters Edge (de proximité) devrait progresser au rythme annuel de 29% au cours des 5 prochaines années. De quoi changer sensiblement l’écosystème du datacenter et renforcer les équipements informatiques des entreprises au cœur des réseaux hybrides modernes.

Alors que l’attention des analystes et des organisations se porte sur le cloud – le pourcentage de ressources informatiques déployées dans le cloud public devrait passer de 19% actuellement à 25% d’ici 2026, selon Vertiv – les entreprises et plus particulièrement l’industrie devraient réaliser des investissements importants dans leur informatique de proximité, autrement dit le Edge. Au point que le profil de l’écosystème des datacenters pourrait en être modifié.

Il est d’ailleurs une première réalité toute simple, mais trop souvent oubliée, l’informatique des organisations repose d’abord sur le ‘legacy’, l’informatique héritée en place. C’est ainsi que 41% des entreprises exploitent des sites périphériques legacy qui peuvent être qualifiés de Edge.

Mais le mouvement est plus large, et les entreprises investissent également dans le Edge :

  • 33% ont déjà déployé de nouveaux sites périphériques spécialement conçus à cet effet ;
  • 34% planifient ou sont en train de déployer d’importants projets en périphérie.

Le rapport de Vertiv confirme également que les modèles d’infrastructure de périphérie permettent une approche plus intelligente et semi-standardisée du déploiement du Edge.

Il dévoile les profils des sites périphériques modernes :

  • 29% comportent entre 5 et 20 racks ;
  • 13% comportent plus de 20 racks.

Plus de racks se traduit par plus de puissance :

  • 28% déclarent que leurs sites nécessitent entre 21 et 200 kW ;
  • 14% signalent des demandes de puissance supérieures à 200 kW.

Côté équipements des infrastructures Edge, l’efficacité énergétique et la durabilité s’imposent. Les projets planifiés prévoient d’utiliser :

  • 77% des onduleurs économes en énergie ;
  • 40% des énergies renouvelables ;
  • 31% du refroidissement économe en eau ;
  • 29% des technologies de support de réseau dynamique ;
  • 19% des fluides frigorigènes à faible potentiel de réchauffement global.

Dernier point essentiel de l’étude, l’adoption des technologies émergentes dans les datacenters (IoT, 5G, IA, etc.) rend critique la réduction de la latence et le traitement des données en temps réel. Ce qui nécessite le rapprochement des capacités informatiques avec les utilisateurs. Donc d’apporter une attention nouvelle et croissante au Edge Computing et à son intégration dans les stratégies des entreprises.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste