L’australien Cromwell suspend son fond d’1 milliard $ pour les datacenters européens

Gestionnaire de fonds basé à Brisbane, en Australie, Cromwell Property Group a suspendu son fonds de 1 milliard de dollars lancé l’année dernière avec Stratus Data Centers. L’objectif du fond était d’implanter des datacenters en Europe et dans la région APAC, à partir de deux sites, un datacenter à Londres, et un campus à Francfort, pour une capacité électrique cumulée d’environ 400 MW.

Cromwell possède un portefeuille principalement de bureaux et d’entrepôts, d’une valeur totale de 11,6 milliards de dollars, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Europe. Il a par exemple réalisé plus d’une centaine d’investissements dans sept pays européens : Danemark – avec un datacenter à Hørskætten 5 -, Finlande, France, Allemagne, Italie, Pays-Bas et Pologne.

Officiellement, le fond se retire après avoir rencontré des problèmes de “frustrations énergétiques”. Il n’aurait pas réussi à sécuriser les énergies renouvelables pour alimenter ses sites. Mais ce n’est pas le même son de cloche du côté des investisseurs australiens, qui dénoncent un fonds controversé à l’incompétence reconnue dans le domaine du datacenter.

Si Cromwell se retire, Stratus a conservé ses engagements sur les terrains qui pourraient accueillir ses prochains datacenters.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste