Exit le câble sous-marin ‘Huawei’, financé par les USA il passera par l’Océanie mais pas par la Chine

La construction du câble sous-marin qui devait relier le Chili à l’Asie avec une connexion à Shangai prend une autre tournure. Connu sous le nom de “câble Huawei”, car le géant chinois est l’une des sociétés qui a le plus poussé le projet, il ne devrait plus atterrir en Chine mais passer par l’Océanie.

C’est le Japon qui est à l’origine de cette proposition. Et aujourd’hui c’est la FDC (International Development Finance Corporation), une institution financière du gouvernement américain, qui propose de financer le câble sous-marin du Chili, avec une nouvelle direction, la Nouvelle-Zélande et l’Australie, puis de rejoindre à partir de l’Australie un lien vers le Japon.

A l’origine, la route chinoise était considérée comme la meilleure option, et les gouvernements chinois et chilien ont conclu des accords d’entente allant dans ce sens. Mais Gloria Hutt, ministre chilienne des Transports et des Télécommunications, a annoncé que l’Océanie serait une connexion plus économique et viable sur le plan opérationnel. Le plus faisable sera de traverser l’Océanie et le câble sous-marin n’aura pas de connexion avec Shanghai pour atteindre l’Asie.

Le “câble du Chili” aura une longueur du câble, sur la route avec l’Océanie, une longueur d’environ 13 180 kilomètres. Il sera à son tour monté sur les systèmes de câbles existants en Australie, pour atteindre le Japon. Et il devrait être prêt à offrir des services en 2022.

Share:

1 thought on “Exit le câble sous-marin ‘Huawei’, financé par les USA il passera par l’Océanie mais pas par la Chine

Comments are closed.