Le chinois Global Switch serait à vendre, pour 11 milliards $

On hésite entre le constat d’échec et l’opération d’investissement à la rumeur qui concerne Global Switch, acteur chinois du datacenter, qui chercherait à se vendre pour 8 milliards de livres (le siège du groupe dont les datacenters sont présents en Asie-Pacifique et en Europe, est à Londres), soit environ 10,9 milliards de dollars.

Constat d’échec pour le groupe qui a échoué dans une IPO (introduction en bourse) avortée à Hong Kong en 2019. Ou opération financière pour le groupe sidérurgique chinois Jiangsu Shagang Group Co., majoritaire au capital de Global Switch et soutenu par Avic Trust Co., qui solliciterait des géants du capital-investissement axés sur les infrastructures.

A regarder de plus près, la rumeur serait plutôt exploratoire pour Shagang Group, qui testerait différents scénarios. Le groupe – qui exploite 13 datacenters dans le monde, dont Paris, Madrid, Londres, Amsterdam et Franckfort -, a annoncé courant 2019 qu’il envisageait de transférer sa participation dans Global Switch à Jiangsu Shagang Co., sa filiale cotée à Shenzhen.

Global Switch exploite environ 390 000 m² d’espaces de colocation dans ses datacenters, et a enregistré un chiffre d’affaires de 439 millions de livres en 2019. Il représente une cible intéressante alors que les investisseurs, malgré et peut-être un peu à cause de la crise, portent leur attention sur les grands acteurs du datacenter.

Share: