Le chinois Highlander va construire et commercialiser un premier datacenter sous-marin

Beijing Highlander Digital Technology, le concurrent chinois du projet Natick de Microsoft, passe la seconde. La première phase d’expérimentation du datacenter sous-marin, composée chez Highlander d’un unique module embarquant 4 racks, a démontré l’intérêt du projet. La prochaine phase sera composée d’une centaine de modules et le datacenter sera exploité commercialement.

En image, une illustration du projet de Highlander extraite de l’article du Daily China

C’est Sanya, une ville côtière au sud de l’île de Hainan, en Chine, plus précisément dans la la baie de Haitang transformée en parc industriel sur les nouvelles technologies marines, que Highlander a signé un accord pour la construction d’un datacenter sous-marin composé d’une centaine de modules, aussi appelés ‘data cabins’, qui prendront place sur le fond marin.

Inscrit dans le plan quinquennal local – et dans de nombreux autres en Chine – le datacenter sous-marin est considéré comme un outil capable de réduire les coûts de terrains et de refroidissement, de réduire la consommation d’eau sur les réseaux de distribution, et bien évidemment les émissions carbone.

C’est un projet à 5,6 milliards de yuans (un peu moins de 900 millions de dollars). Le datacenter sera alimenté par la centrale nucléaire Changjiang Nuclear Power Plant, au nord-ouest de Hainan.

Projet de démonstration, il pourrait bien être le premier d’une longue série… D’autres projets de datacenters sous-marins sont en effet évoqués par le Daily China, ils figurent aux plans quinquennaux de la province du Guangdong, et des deltas du fleuve Yangtsé et de la rivière des Perles.

Share: