Le décommissionnement du câble sous-marin TAT-14 est engagé

Il a été l’un des pivots de la connectivité de l’Atlantique Nord, il reliait les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, le Danemark et les Pays-Bas. Opérationnel entre 2001 et 2020, TAT-14 est désormais déclassé, et son décommissionnement est lancé.

Dans un second article publié demain, nous évoquerons pourquoi certains câbles sous-marins sont mis à la retraite avant la fin programmée de leur durée de vie, et ce qu’il advient de ces câbles.

La mise hors service du système de câbles de télécommunications TAT-14 (composé de 2 câbles vieux de 19 ans) est lancée. Elle passe par la récupération et le recyclage du câble et des socles, du terrestre jusqu’aux segments en eau profonde dans l’Atlantique Nord. Elle est menée par Subsea Environmental Services, conseillée par Red Penguin Associates, et financée par le consortium TAT-14 à l’origine du projet initial.

La première phase de l’opération a démarré mi-avril et se terminera fin 2021. Elle ne concerne que la partie terrestre, avec la récupération des extrémités côtières au Danemark et aux Pays-Bas. Mais les travaux à terre ne sont pas forcément les plus simples…

Il a fallu plus d’un an de planification. Examiner les intérêts des multiples parties prenantes pour l’octroi de permis, prendre en compte les frontières et juridictions, les bâtiments construits, les croisements, et les considérations de proximité des actifs de tiers dans divers pays.

Si l’expérience n’est pas nouvelle – d’autres câbles sous-marins ont été retirés en 2020 : Columbus-III (partiellement), America Samoa-Hawaii et Kattegat 1, PAN-AM suivra en décembre 2021 -, celle-ci est depuis son engagement suivie de près par tous ses protagonistes, et plus largement par la communauté des câbles sous-marins. Elle doit permettre l’identification des risques, l’analyse et la mise en œuvre des atténuations nécessaires, tout en maintenant les opérations selon un calendrier de projet serré. Un examen attentif de l’impact du projet sur les déchets, les facteurs environnementaux et les possibilités de réutiliser des portions sont également examinés.

TAT-14 était auparavant le seul câble reliant directement l’Europe du Nord à l’Amérique du Nord. Il est remplacé par le nouveau câble Havfrue / AEC-2, qui a été activé le mois dernier. Ce câble relie le Danemark et la Norvège aux États-Unis, avec une future extension prévue pour l’Irlande.

Share: