Le groupe BT accélère ses objectifs de neutralité carbone et lance une nouvelle campagne climatique

BT fixe un nouvel objectif de neutralité carbone en 2030 pour ses propres activités et un objectif de neutralité carbone en 2040 pour les émissions de sa chaîne d’approvisionnement et de ses clients

Le groupe BT a annoncé son intention de réduire ses émissions de carbone plus tôt que prévu, en avançant son objectif de neutralité carbone de 2045 à 2030 pour ses propres émissions opérationnelles et à 2040 pour les émissions de sa chaîne d’approvisionnement et de ses clients.

BT, qui est à la pointe de la lutte contre le changement climatique depuis 30 ans, s’est engagée à réduire l’intensité des émissions de son activité de 87% d’ici à la fin mars 2031, et a fixé des objectifs conformes à l’objectif le plus ambitieux de l’accord de Paris de la COP21, à savoir limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C.

Ce nouvel objectif intervient alors qu’un rapport historique des Nations unies sur le climat a signalé que le réchauffement de la planète était irréversible, et a lancé l’avertissement le plus sévère qui soit, à savoir qu’il est urgent d’agir pour réduire les émissions.

Depuis 2016, BT a réduit l’intensité des émissions de carbone de ses activités de 57% et a réduit les émissions de la chaîne d’approvisionnement de 19% sur la même période.

En 2020, la société a annoncé qu’elle avait achevé le passage à une électricité 100% renouvelable dans le monde entier et s’est engagée à faire passer la majorité de sa flotte commerciale de 33.000 véhicules à des véhicules électriques ou à zéro émission de carbone d’ici à 2030.

Pour atteindre ces nouveaux objectifs ambitieux, BT travaillera en étroite collaboration avec ses clients et ses fournisseurs et poursuivra ses projets de mise hors service des réseaux existants, tels que le réseau mobile 3G d’ici à 2023 et le réseau téléphonique public commuté (RTPC) d’ici à la fin de 2025. Toute émission résiduelle sera couverte par des compensations de carbone de haute qualité, dans lesquelles l’entreprise investira.

BT estime que l’innovation continue dans les produits et les services, ainsi que le déploiement du haut débit en fibre optique dans 25 millions de foyers et d’entreprises d’ici à décembre 2026 et l’offre de solutions 5G à haute performance dans l’ensemble du Royaume-Uni d’ici à 2028, contribueront à soutenir un grand nombre des solutions innovantes nécessaires pour parvenir à une économie à zéro carbone.

Susciter une conversation avec les clients et le grand public

Avec une clientèle de 30 millions de foyers et d’un million de PME, BT estime être bien placée pour aider ses clients et le grand public à réduire les émissions.

Une étude récente menée par l’entreprise a révélé que, bien que le changement climatique soit le troisième problème le plus important pour les gens après la santé mentale et physique, près de la moitié d’entre eux se croient incapables de lutter contre le changement climatique.

Toutefois, l’étude Smarter Living Challenge de BT a montré que lorsque les ménages disposaient des outils et des techniques nécessaires pour lutter contre leurs propres émissions, ils pouvaient faire une énorme différence. Dans certains cas, les économies réalisées pouvaient atteindre 938 £ et jusqu’à 1,7 tonne d’équivalents de dioxyde de carbone (CO2) si les actions étaient maintenues pendant un an.

BT a également annoncé aujourd’hui qu’elle avait rejoint The Climate Pledge – un engagement, cofondé par Amazon et Global Optimism en 2019 sur la conviction que les entreprises mondiales sont responsables, redevables et capables d’agir sur la crise climatique. Les signataires de The Climate Pledge s’engagent à agir dans trois domaines principaux : la production de rapports réguliers, l’élimination du carbone et la neutralisation des émissions restantes par des compensations réelles, permanentes et socialement bénéfiques, afin de parvenir à des émissions zéro d’ici à 2040.

L’engagement de BT à réduire son intensité carbone aidera le gouvernement britannique à atteindre son objectif de neutralité carbone d’ici à 2050. La société appelle également les entreprises à prendre des mesures similaires, en fixant leurs propres objectifs ambitieux mais réalistes de neutralité carbone pour 2050 au plus tard et en s’engageant auprès de leurs clients, collègues et chaînes d’approvisionnement à propos du changement climatique, en précisant ce que cela signifie pour eux et ce qu’ils peuvent faire pour faire la différence.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste