Le passage du Nord-Ouest (Artique) pour câbler l’Europe à l’Asie

L’américain Far North Digital, spécialiste des infrastructures de télécommunications, et le finlandais Cinia, fournisseur de réseaux, ont signé un protocole d’accord pour construire un câble de fibre optique sous-marin de 16 500 km qui reliera l’Europe à l’Asie, le long du passage du Nord-Ouest, à travers l’Arctique.

L’objectif est la mise en service du câble d’ici la fin de l’année 2025.

Le coût estimatif du projet est d’environ 1 milliard d’euros. La partie EPC (engineering, procurement, construction) sera assurée par Alcatel Submarine Networks.

Le système de câble, déclaré plus sécurisé et rapide, s’étendra du Japon (Hokkaido), via le passage du Nord-Ouest, à l’Europe, en Norvège, en Finlande et en Irlande, avec des débarquements en Alaska et dans l’Arctique canadien.

La société canadienne True North Global Networks LP, proche de Far North Digital, assurera la relation avec les organisations indigènes et gouvernements locaux afin de déployer des points d’atterrissage en Artique canadien et en Alaska, et développer la connexion de cette région du monde que les conditions climatiques rendent particulièrement isolée.

La Japon s’est montré particulièrement intéressé par le projet. Selon le Premier ministre Kishida, le pays cherche à diversifier ses connexions internationales, une démarche déclarée vitale pour le pays. La nouvelle vision numérique du Japon comprend en particulier un plan pour construire de nouveaux points d’atterrissage à Hokkaido considérée comme une porte d’entrée naturelle vers le nord.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste