Le refroidissement des datacenters en question

La trigénération gaz : une solution 100% renouvelable pour les Datacenters

Expertise par José Guignard, GRDF, Adjoint Délégué Marché d'Affaires, Direction Clients et Territoires Île de France

Le nombre de datacenters continue d’augmenter en raison de la consommation digitale croissante, avec les mêmes exigences incontournables : continuité de service, de sécurité et performance environnementale. La gestion thermique des installations doit impérativement être maîtrisée, avec notamment le choix des meilleures solutions de refroidissement.

Parmi celles-ci, la production de froid à partir de la trigénération gaz renouvelable est une alternative à considérer de plus près.

En effet elle présente plusieurs avantages :

  • La production simultanée locale d’électricité, de chaleur et de froid permet de répondre aux besoins du Datacenter sans pertes. Ainsi, une économie en énergie primaire entre 20 et 30 % est possible. De plus, le gaz renouvelable est une énergie 10 fois moins carbonée que le gaz naturel.
  • La production de froid par absorption (c’est-à-dire sans compression électrique) à partir de la chaleur générée par les moteurs ou les turbines permet de diminuer la puissance électrique installée.
  • La technologie de l’absorption fonctionne indépendamment des conditions extérieures de température par rapport au groupes frigorifiques classiques et ne nécessite aucun investissement dans la technologie du free-cooling direct ou indirect.
  • Si l’investissement de départ (Capex) d’une solution trigénération est supérieur à celui d’une solution classique “tout électrique”, l’Opex est beaucoup plus faible, ce qui permet d’obtenir des TRI compris entre 1 et 3 ans (sources études projets datacenters 2020/2021)

Cette technologie mature, pourtant peu répandue en France, est utilisée dans le monde entier, notamment dans le secteur des Datacenters.

La France a la chance de disposer de gaz renouvelable en quantité, avec une progression exponentielle du nombre de sites injectant du biométhane dans le réseau (278 sites en injection à fin juin, près de 1 200 projets en file d’attente).

C’est une énergie renouvelable disponible, stockable et décarbonée.

Et 100% du gaz consommé en 2050 sera du gaz renouvelable (source ADEME).

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste