Le spécialiste du refroidissement liquide Asetek se retire du HPC, pas assez rentable

Brève – La société danoise de refroidissement liquide (liquid cooling) Asetek a annoncé son retrait de l’activité de calcul haute performance (HPC).

Covid-19, difficultés dans la chaîne logistique plus particulièrement en Chine et pénuries de composants pèsent lourdement sur les acteurs du marché du calcul, l’informatique haute performance (HPC). Chez Asetek, l’inventeur du refroidisseur liquide tout-en-un, la situation n’est plus tenable. La société danoise aurait accumulé des pertes historiques dans le HPC estimées à environ 60 millions de dollars.

A la veille de s’engager aux côtés d’un grand acteur du marché du HPC impliquant des engagements contraignants, Asetek a préféré jeter l’éponge, pour se recentrer sur le marché des datacenters.

Asetek justifie donc sa décision par les pénuries de composants, mais également par l’augmentation des coûts logistiques qui entraînent une augmentation de “l’incertitude liée aux ventes et aux coûts“. “Le secteur HPC continue de dépenser de l’argent et ne réalise pas de rendements significatifs” a déclaré Andre Sloth Eriksen, CEO d’Asetek. La société privilégie sa rentabilité à court terme.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste