Les 4 axes de modernisation – et de fermeture – des datacenters de l’administration américaine

En 2011, après la nomination du premier DSI des Etats-Unis, Vivek Kundra, le gouvernement fédéral a lancé la Federal Data Center Consolidation Initiative (FDCCI), le projet de fermeture de 40 % de ses datacenters, soit 800 établissements.

En décembre 2014, le Congrès américain a promulgué une loi fédérale sur la réforme de l’acquisition informatique, connue sous le nom de FITARA, qui comprenait des dispositions relatives aux efforts de consolidation des datacenters. La loi a abouti à la fermeture de 3 300 datacenters.

Pour autant, l’explosion des données et des services informatiques s’est accompagnée d’une augmentation du nombre de datacenters fédéraux, à l’opposé des objectifs fixés. La révision de la FITARA a alors abouti à revoir la notion de datacenter, y intégrant les salles serveurs, ce qui a eu pour effet d’augmenter l’objectif de fermeture à 11 700 datacenters !

En 2016, le Government Accountability Office (GAO) a formulé pas moins de 126 recommandations pour aider les agences à atteindre cet objectif, réunies dans la Data Center Optimization Initiative (DCOI). 101 ont été mis en œuvre.

Ces recommandations alimentent une stratégie d’économie des coûts informatiques agressive via l’optimisation de l’efficacité des datacenters, et parfois les services cloud. Qui passe également par la fermeture de datacenters d’agences fédérales.

Les 4 axes de modernisation

Le coût élevé et la faible utilisation ont conduit l’Office of Management and Budget (OMB) à mettre en place un effort coordonné à l’échelle du gouvernement pour améliorer l’efficacité, les performances et l’empreinte environnementale des activités des datacenters fédéraux.

L’OMB a donc défini quatre axes de modernisation, qui sont autant d’axes de réduction des coûts :

  • La virtualisation
  • La disponibilité
  • La mesure avancée de l’énergie
  • La suppression des serveurs inutilisés

Les résultats, fermetures de DC et réduction des coûts

Au cours de l’exercice 2020 clos en août, 24 agences fédérales ont fermé 96 datacenters (à l’origine, l’OMB en prévoyait 46 seulement). Sur l’exercice 2021, les agences ont fermé 51 datacenters. Et pour l’exercice en cours, 29 fermetures supplémentaires sont prévues.

Les 24 agences évoquée ci-dessus ont atteint leurs objectifs d’économies de coûts connexes pour l’exercice 2020, identifiant 875,10 millions de dollars d’économie. Pour l’exercice 2021, 335,88 millions de dollars d’économies de coûts ont été réalisées. Et entre 2022 et 2025, 7 agences fédérales prévoient de fermer 83 datacenters pour économiser 46,32 millions de dollars.

Entre 2012 et 2021, les agences s’attendaient à réaliser un total cumulé de 6,6 milliards de dollars d’économies et d’évitements de coûts. L’objectif n’a pas été atteint, les causes seraient, selon l’OMB, des contraintes techniques et budgétaires

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste