Les espions américains se branchent sur les câbles sous-marin pour espionner l’Europe

Ce n’est pas un secret, les Etats-Unis espionnent le monde. Ainsi les médias danois ont révélé, ce qui là encore n’a rien d’un secret, que les services secrets américains auraient écouté des personnalités européennes, comme la chancelière allemande, Angela Merkel, de 2012 à 2014, ainsi que d’autres dirigeants, suédois, norvégiens et français.

L’opération secrète d’espionnage, baptisée Opération Dunhammer, aurait reposé un partenariat secret signé par les agences NSA pour les Etats-Unis et les services secrets danois (Forsvarets Efterretningstjeneste, FE).

Ce qui est nouveau dans cette affaire, c’est la révélation sur la méthode : les espions américains se seraient branchés sur les câbles sous-marins en accord avec le gouvernement danois, le Danemark étant le lieu d’atterrissage de plusieurs câbles transatlantiques, et un point de transit pour des câbles terrestres européens. Les espions américains auraient déployé un système d’interception de données nommé XKeyscore depuis une base à Sandagergårdan, près de Copenhague.

La NSA aurait utilisé XKeyscore pour renifler en masse le trafic Internet et mobile et intercepter les communications telles que les e-mails, les appels téléphoniques, les SMS et les messages de discussion envoyés aux numéros de téléphone et aux adresses e-mail des politiciens européens, et certainement plus.

Pour résumer, pour espionner des individus, il suffit de s’arranger avec des autorités locales – d’un pays sympathisant aux agences consentantes – pour disposer d’un accès aux fibres, et du numéro de téléphone des personnes ciblées, pour détecter et pirater leurs communications. Et comme 90 voire 95% des transactions financières passent par les Etat-Unis via les câbles sous-marins, rien n’est plus simple pour espionner le monde à la condition de disposer de la technologie adéquat.

L’opération secrète se serait brusquement arrêtée en 2014 après que des responsables du gouvernement danois ont appris la collaboration NSA-FE à la suite des fuites de Snowden.

Quant à la réaction du Président Macron, qui a sommé les États-Unis et le Danemark de s’expliquer après les révélations des médias danois sur ces pratiques d’espionnage, il se livre certainement à un jeu de dupe. Car chacun espionne l’autre, et vice versa. C’est juste plus simple si l’on dispose d’accès aux stations de câbles sous-marins.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste

1 thought on “Les espions américains se branchent sur les câbles sous-marin pour espionner l’Europe

Comments are closed.