Les experts de Vertiv prédisent l’importance utilitaire des Datacenters en 2021

La numérisation accélérée et un Edge renforcé figurent parmi les tendances clés à surveiller dans l’écosystème numérique.

Alors que le monde entier est devenu virtuel du jour au lendemain, face à la pandémie de COVID-19, l’importance des datacenters et la dépendance implacable à leur égard dans tous les domaines de la vie sont devenues le scénario récurrent de la crise. Cette réalité se manifestera sous de nouvelles formes en 2021, lorsque le datacenter et l’écosystème d’information qui l’entoure apparaîtront à la suite de la pandémie dotés d’une quatrième utilité critique, avec toutes les attentes et les responsabilités que cela implique. Et c’est l’une des tendances émergentes en matière de datacenter pour 2021 identifiées par les experts de Vertiv, fournisseur mondial de solutions d’infrastructure et de continuité informatique.

Les datacenters ont longtemps été tenus de respecter des normes de haute disponibilité, mais le passage au statut d’utilité sera perceptible de deux façons. Premièrement, ces attentes élevées en matière de disponibilité du réseau s’étendront jusqu’aux zones rurales et isolées, ce qui permettra à une plus grande partie de la population de bénéficier des applications critiques. Cela accroîtra la pression exercée sur les datacenters pour qu’ils maintiennent la connectivité même à la périphérie de leurs réseaux. Deuxièmement, toute distinction entre disponibilité et connectivité sera effacée, car la capacité à assurer et à protéger les connexions sur des réseaux hybrides de plus en plus distribués devient une exigence aussi importante que toute mesure traditionnelle du temps de fonctionnement des datacenters.

Depuis quelque temps, les datacenters ont évolué vers un statut de service public, mais la pandémie a cristallisé le besoin d’établir les sortes de garde-fous officiels qui étaient courants dans d’autres services publics“, déclare Gary Niederpruem, responsable de la stratégie et du développement de Vertiv. “Il ne s’agit pas seulement de faire du télétravail, bien que cela en fasse partie. Il s’agit surtout de soutenir l’économie numérique sous ses formes les plus critiques, qui incluent un recours accru à la télémédecine et à la santé, un renforcement du e-commerce, et des télécommunications et médias mondiaux“.

La pandémie a effectivement établi une nouvelle base de référence pour l’infrastructure numérique à mesure que l’industrie s’adapte au ralentissement mondial et finit par le dépasser. Dans ce contexte, les experts de Vertiv ont identifié plusieurs autres tendances émergentes à surveiller en 2021 :

La numérisation à un rythme effréné : la COVID-19 aura un effet durable sur les effectifs et l’écosystème informatique qui soutient le nouveau modèle de télétravail. Les experts de Vertiv s’attendent à ce que les investissements dans les infrastructures informatiques, stimulés par la pandémie, se poursuivent et s’étendent, rendant le travail à distance plus sûr, plus fiable et plus efficace. La visibilité et la gestion à distance deviendront essentielles pour le succès de ces modèles de travail à domicile. Des capacités de service à distance sont déjà apparues pour réduire au minimum la nécessité d’appels de service sur place, et ces pratiques se poursuivront probablement longtemps après la pandémie. Si des mesures de précaution sont prises au début de la crise, elles s’accéléreront à mesure que la pandémie progressera jusqu’en 2021 et que les organisations accepteront ces changements non pas comme une solution temporaire, mais plutôt comme un ajustement permanent de notre façon de travailler et de mener à bien nos activités. Au fil du temps, ce qui est fait de vive voix ou à distance va changer, et ce changement sera motivé par les clients qui cherchent à réduire au minimum leur présence sur place. C’est pourquoi la connectivité, la surveillance à distance, l’analyse des données et même l’intelligence artificielle sont essentielles à la prise de décision.

La reprise exige un changement de mentalité pour la plupart des organisations“, a récemment déclaré John-David Lovelock, éminent vice-président de la recherche au Gartner. “Il n’y a pas de rebondissement. Il faut une remise à zéro axée sur l’avenir“.

  • Amener les grandes capacités des datacenters aux petits espaces et sites Edge : le Edge d’aujourd’hui est plus critique et plus complexe, il constitue une extension fonctionnelle du datacenter plutôt que la simple armoire informatique tant vantée par le passé. Si le coût et la complexité ont empêché la mise en œuvre des meilleures pratiques en matière de datacenters dans ces espaces, la situation est en train de changer. Les experts de Vertiv prévoient le développement continu de capacités à grande échelle et au niveau de l’entreprise sur ces sites Edge. Cela inclut une plus grande intelligence et un meilleur contrôle, un accent accru sur la disponibilité et le refroidissement, et une plus grande attention à l’efficacité énergétique des systèmes.

Partout où il y a une forte concentration de traitement des données, il y aura une demande pour l’Edge computing. Et pour répondre à cette demande, il faudra disposer d’une infrastructure périphérique plus résistante et plus intelligente“, a déclaré Giordano Albertazzi, président de Vertiv en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique (EMEA). “Nous observons une expansion du Edge dans de nombreux pays et cela finira par s’étendre aux marchés émergents. De plus, son déploiement est étroitement lié à d’autres tendances clés telles que la 5G et la durabilité environnementale, et l’intégration des sites Edge dans les réseaux énergétiques peut soutenir la transition vers les énergies renouvelables“.

  • Le débat sur la 5G se tourne vers la consommation d’énergie et l’efficacité énergétique : À ce stade précoce de la planification et du lancement de la 5G, la discussion s’est à juste titre concentrée sur les avantages ultimes de la technologie – augmentation de la bande passante et réduction de la latence – et sur les différentes utilisations qu’elle permettra. Mais, comme de nombreux pays commenceront à déployer la 5G en 2021, et que les précurseurs commenceront à en élargir la portée, l’accent sera mis sur les augmentations significatives de la consommation d’énergie induites par la 5G et sur les stratégies permettant de la déployer de manière plus efficace et plus efficiente. La densification du réseau nécessaire pour réaliser pleinement les promesses de la 5G s’ajoute inévitablement à l’augmentation de la demande énergétique – estimée à 3,5 fois plus que la 4G. L’année à venir mettra davantage l’accent sur la gestion de cette augmentation significative de la consommation d’énergie en explorant des produits et des usages plus efficaces.
  • La durabilité passe au premier plan : la 5G est un élément supplémentaire faisant partie d’une stratégie plus large de durabilité. Alors que la prolifération des datacenters se poursuit et même s’accélère, en particulier dans le domaine du hyperscale, les fournisseurs de services Cloud et de colocation sont confrontés à une surveillance accrue de leur consommation d’énergie et d’eau.

L’amplification de la question du changement climatique et les changements politiques aux États-Unis et dans le monde ne feront que renforcer l’intérêt pour le secteur des datacenters, qui représente environ 1% de la consommation mondiale d’énergie. Au cours de l’année à venir, une vague d’innovation sera axée sur l’efficacité énergétique dans tout l’écosystème des datacenters. Les avantages pour les opérateurs de datacenters sont évidents, à commencer par la réduction des coûts, la conformité aux réglementations existantes et futures, et la bonne volonté qui vient avec la prise d’une position de leader dans le mouvement mondial de durabilité. Des innovations importantes sont à prévoir dans l’ensemble de l’espace d’infrastructure des datacenters, en particulier dans le domaine du refroidissement.

Pour plus d’informations sur les tendances de l’industrie en 2021 et sur le portefeuille de solutions Vertiv pour les datacenters et les réseaux de communication, visitez le site Vertiv.fr

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste