L’innovation sur mainframe nécessitera de repenser la façon de travailler

En forte croissance en 2020 dans les entreprises, l’innovation sur mainframe nécessitera de repenser la façon de travailler, selon une étude mondiale Compuware

Le mainframe continue de gagner du terrain dans les entreprises en 2020, à tel point que la fréquence du déploiement de nouvelles fonctionnalités applicatives mainframe devrait dépasser celle des fonctionnalités non mainframe, selon les résultats d’une étude mondiale de Compuware.

Conduite auprès de 400 dirigeants informatiques par le cabinet Vanson Bourne, l’étude révèle que les entreprises vont augmenter la fréquence des déploiements de nouvelles fonctionnalités applicatives mainframe de 41% en moyenne au cours des 12 prochains mois, contre 38% pour les applications non mainframe. En effet, 47% des entreprises déclarent que le mainframe exécute aujourd’hui plus d’applications stratégiques que jamais, gardien d’un nombre croissant de services orientés client et à forte génération de revenus.

« Aujourd’hui, toute entreprise est une entreprise logicielle dans laquelle les applications sont devenues le moteur principal de business models disruptifs et d’expériences client innovantes », déclare Véronique Dufour-Thery, Vice-présidente South Europe & MENA, Compuware. « Compte tenu du rôle crucial joué par le mainframe dans cette innovation, l’amélioration continue de la qualité, de la rapidité et de l’efficacité du développement et de la livraison logicielle sur mainframe doit être un impératif critique urgent pour l’ensemble des entreprises. Elles doivent ainsi trouver des moyens de traduire leurs idées en livrables digitaux différenciants en continu, pour répondre et dépasser les besoins de leurs clients. »

La grande majorité (97%) des responsables du développement d’applications interrogés s’accordent à dire que l’IT est sous pression pour accélérer la mise sur le marché d’innovations logicielles. Il n’est donc pas surprenant que les équipes informatiques de 95% des répondants soient massivement incitées à adopter des pratiques de développement mainframe modernes afin d’accélérer la livraison et l’innovation logicielle.

Pour répondre à ces objectifs, 52% des organisations ont adopté le DevOps mainframe et 42% des méthodes Agiles. Bien que ces résultats montrent que les entreprises ont fait de grands progrès pour mettre en œuvre des pratiques de développement modernes, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant que l’adoption des méthodologies DevOps et Agile sur ces systèmes vitaux ne puisse répondre efficacement aux enjeux de l’économie numérique.

« Il est indéniable que les développeurs mainframe sont au cœur de la réussite de l’entreprise, ajoute Véronique Dufour-Thery. Cependant, pour véritablement innover et fournir rapidement de nouveaux services numériques aux clients, ils ont besoin du meilleur environnement de développement. C’est-à-dire, évoluer au sein d’une entreprise à la culture ouverte et collaborative, où ils pourraient travailler sur des projets complexes, avec des méthodes et des outils modernes, et recevoir des feedbacks rapides pour améliorer leurs capacités en continu. Proposer ce type d’expérience de développement est désormais essentiel pour rester compétitifs à l’ère numérique. »

La recherche, menée par Vanson Bourne pour le compte de Compuware, est basée sur une enquête mondiale (US, UK, France, Allemagne, Italie et Espagne) auprès de 400 responsables informatiques en charge du développement applicatif dans des entreprises possédant des grands systèmes et plus de 1 000 employés.

Share: