Londres enquête sur la consommation d’eau des datacenters

La régie d’eau londonienne publique Thames Water a lancé une enquête ciblée sur la consommation d’eau des datacenters. L’enquête intervient alors que Londres affronte la plus grande vague de chaleur depuis 50 ans. Et que la régie doit essuyer de nombreuses critiques…

Pour détourner l’attention (?), Thames Water a lancé une enquête sur la consommation d’eau des datacenters à Londres et à Slough (où sont concentrés la majorité des datacenters londoniens).

Enquête sur la consommation et l’usage de l’eau dans les datacenters

  • Thames Water lance une enquête ciblée sur l’utilisation et la réutilisation de l’eau potable et non potable dans les datacenters.
  • La régie entend en particulier démontrer que l’utilisation d’eau potable pour le refroidissement des datacenters n’est pas justifiée.
  • L’enquête intervient alors que Thames Water a rejeté la demande d’un datacenter en projet à Slough, qui aurait demandé à utiliser 25 litres par seconde. La régie lui aurait demandé de réduire sa demande en compensant par plus de stockage d’eau sur place.
  • Les opérateurs de datacenters rappellent qu’utiliser moins d’eau pourrait signifier consommer plus d’électricité…

Thames Water cherche-t-elle à détourner l’attention des londoniens ?

  • La régie d’eau Thames Water est sous le coup de critiques. En pleine canicule s’abattant sur Londres, son réseau de distribution aurait perdu plus de 600 millions de litres d’eau par jour, soit près d’un quart de ses approvisionnements quotidiens.
  • Thames Water vient également d’interdire l’arrosage à 15 millions de britanniques, au motif d’une sécheresse prolongée, un sacrilège au pays de la Reine et des pelouses parfaites…
Share: