LzLabs et T-Systems s’associent pour la transformation des applications mainframe

L’accord établi dans la région DACH soutient les entreprises dans la transformation et la modernisation de leur mainframe grâce à LzLabs Software Defined Mainframe.

LzLabs annonce un accord avec T-Systems, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de services numériques interentreprises, afin d’offrir aux clients une voie unique vers le ré-hébergement et la transformation des applications mainframe.

Cette nouvelle collaboration permet à T-Systems d’étendre son portefeuille actuel de services et d’options mainframe et de proposer LzLabs Software Defined Mainframe (LzSDM). Les deux sociétés travaillent déjà ensemble sur un certain nombre de projets et d’initiatives clients destinés à offrir aux utilisateurs mainframe la possibilité de “déplacer et d’améliorer” leurs applications mainframe historiques.

Cette alliance fera partie du programme européen zFuture de T-Systems. Ce programme propose une gamme de services et de connaissances des deux sociétés combinées pour aider les clients à transformer leurs applications mainframe. En tant qu’intégrateur, T-Systems orchestre toutes les activités de l’application de chaque client, y compris celles qui tournent avec LzSDM, et soutient ainsi pleinement le parcours de modernisation du client vers la dématérialisation et le cloud.

Une fois migrées vers LzSDM, les charges du travail mainframe profitent de la flexibilité, de la fiabilité et de la disponibilité inégalées des platesformes cloud, et les clients bénéficient des avantages de l’agilité de la gestion de ces applications grâce aux outils modernes d’orchestration DevOps.

La capacité unique de LzSDM permet aux applications mainframe et aux applications réhébergées sur des systèmes ouverts de coexister et d’interagir, réduisant ainsi les perturbations et les risques pour les entreprises. En outre, la modernisation progressive des applications et les options de compilation intégrées au sein de LzSDM permettent d’accélérer la maintenance des applications ainsi que les initiatives de réécriture.

Chez T-Systems, tout provient d’une seule source : de l’exploitation sécurisée des systèmes existants et des services informatiques et de télécommunications classiques à la transformation cloud, y compris les réseaux internationaux. Dans le cadre de cet accord, T-Systems fournira des services d’intégration de systèmes et un soutien continu pour la transition complète des utilisateurs vers LzSDM. La société exploitera également LzSDM au sein de ses différentes offres de cloud en tant que fournisseur indépendant.

Alors que certaines entreprises cherchent à intégrer leurs applications historiques aux environnements informatiques modernes basées sur Linux et dans le cloud, les clients de T-Systems et LzLabs ont désormais la possibilité de migrer leurs applications, sans recompilation ni reformatage des données, vers LzSDM dans des environnements cloud modernes.

« Les entreprises du monde entier sont sous pression pour embrasser le cloud, et, grâce à des collaborations comme celle-ci, nous ouvrons la marche pour soutenir et épauler ces clients », déclare Mark Cresswell, PDG de LzLabs. « L’accueil de T-Systems dans notre écosystème croissant est une étape importante pour encourager l’adoption de LzSDM à travers l’Europe et au-delà. »

« Nous voulons offrir plus de choix à nos clients lorsqu’il s’agit de transformer leurs applications mainframe », déclare Andreas Greis, Senior Vice President Digital Solutions T-Systems. « Ce faisant, nous faisons progresser l’activité de nos clients, que ce soit par le biais de projets de replatforming, de ré-hébergement ou de refactoring, conformément au modèle de modernisation de systèmes historiques de Gartner. La méthode appropriée dépend de la situation de chaque client. Cette collaboration offre à nos clients une solution puissante de ré-hébergement en mode “cloud-native” pour accroître l’efficacité et l’agilité de leur portefeuille de mainframe .»

Share: