Meta : un HPC surpuissant pour son IA

Meta vient d’annoncer son nouveau supercalculateur : le AI Research Supercluster. Il doit alimenter les modèles de l’éditeur et aider à la mise en place du Metavers.

AI Research Supercluster est en cours de construction. Le chantier devrait être achevé mi-2022. Ce HPC se concentra sur la vision par ordinateur et la reconnaissance vocale. 

La première génération se basait sur 22 000 cœurs TensorFlow de type NVIDIA V100. Aujourd’hui, on parle de 760 DGX A100 (système parmi les plus puissants du constructeur), pour un total de 6080 GPU. Chaque DGX communique sur de l’InfiniBand 1600 Gb/s. Côté stockage, on parle de 46 Po de cache de stockage et 10 Po de stockage FlashBlade !

Cette débauche de puissance est indispensable pour accélérer les traitements des modèles de machine learning, et le deep learning. Le compute vision, tout comme la reconnaissance vocale, exigent une puissance de calcul de type HPC pour résoudre les problèmes, accélérer les traitements, fiabiliser les résultats. 

Par rapport à la génération précédente, datant de 2017, Meta espère un gain de performances très importants : 20x performant que les systèmes V100, des traitements de flux x3, etc. 

Meta mise beaucoup sur ce futur HPC et il apparaît comme une des pièces de la stratégie Metavers. 

Pour en savoir plus, cliquer ici.

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.

1 thought on “Meta : un HPC surpuissant pour son IA

Comments are closed.