Microsoft a installé des batteries à métal liquide dans un de ses datacenters

Les batteries haute température à métal liquide de Ambri, issues de travaux de recherche du MIT et ayant reçu une accréditation de sécurité, sont une alternative aux batteries Lithium-ion que Microsoft expérimente dans l’un de ses datacenters.

Le professeur Donald Sadoway a conçu dans les laboratoires du MIT – et créé la société Ambri qui la fabrique et la distribue – une batterie haute température à métal liquide qui réduit l’usage des combustibles fossiles.

  • La batterie Ambri utilise des anodes en alliage de calcium liquide et un électrolyte de sel fondu avec des particules solides d’antimoine dans les cathodes, disposées dans des conteneurs en acier inoxydable.
  • La batterie offre une ressource de stockage d’énergie à faible coût et de longue durée basée sur des matériaux abondants et conçue pour être à l’abri du risque d’emballement thermique, qui peut provoquer des incendies dans les batteries lithium-ion.
  • Ambri a reçu l’accréditation de sécurité UL1973 pour son système en juillet dernier.
  • Microsoft a intégré les batteries Amri dans une solution d’onduleurs de Schneider Electric. Mais il n’a révélé ni l’identité du datacenter ni les capacités du système déployé.

Ambri a également reçu une commande pour un projet de 300 MW / 1 400 MWh en Afrique du Sud.

La société a levé près de 50 millions de dollars auprès de Khosla Ventures, Bill Gates, Total Energy, Building Insurance Bern (GVB), et KLP Enterprises.

Share: