Microsoft introduit des processeurs ARM sur Azure

Il y a quelques jours, Microsoft annonçait les préversions de nouvelles instances Azure : Dpsv5 et Epsv5. Jusque-là, rien de bien nouveau. Ce qui change, c’est le matériel utilisé en-dessous pour pouvoir provisionner les machines virtuelles : des processeurs Ampère Altra à architecture ARM !

Pour la première fois, Microsoft propose d’utiliser des instances ARM à grande échelle. L’éditeur annonce immédiatement le bénéfice : une nette amélioration du ratio tarif / performance, 50 % pour rapport aux processeurs x86 ! Et l’autre nouveauté, ces instances peuvent exécuter des serveurs web, des bases de données, des serveurs media, des apps .Net et Java, etc. 

Ces processeurs tournent à 3 GHz et les instances proposent jusqu’à 64 coeurs virtuels, de 2 à 8 Go de mémoire par coeur, jusqu’à 40 Gb/s pour le réseau et un stockage haute performance, SSD. Pour le moment, les nouvelles instances supportent Ubuntu, CentOS, Windows 11 Pro et Enterprise. D’autres distributions Linux sont prévues. 

Cette annonce est-elle une simple étape pour Microsoft ? Il est trop tôt pour le dire car on ne migre pas de millions de CPU comme cela et surtout, tous les outils et couches logicielles ne supportent pas les architectures ARM. 

Share: