Microsoft veut prolonger de 4 à 6 ans la durée de vie de ses serveurs

Microsoft pourrait surenchérir sur AWS et Google Cloud avec le prolongement de la durée de vie de ses serveurs cloud de quatre à six ans. C’est une mauvaise nouvelle pour l’industrie IT, en particulier les fondeurs (Intel, AMD, etc.) et les fabricants de serveurs, mais certainement une bonne pour la planète, et une très bonne pour son bilan.

C’est lors d’une présentation des résultats trimestriels de Microsoft qu’Amy Hood, directrice financière de l’éditeur, a déclaré que la décision de prolonger la durée de vie des serveurs cloud de Microsoft de quatre à six ans pourrait lui faire économiser 3,7 milliards de dollars au cours de l’exercice 2023.

Il faut rapprocher ce projet de Microsoft des nouvelles pratiques de AWS et Google Cloud, qui ont déjà indiqué qu’ils allongent la durée de vie de leurs serveurs d’un an.

Sur son premier trimestre fiscal, l’économie serait d’environ 1,1 milliard de dollars, à rapprocher des 7,7 milliards de dollars d’investissement, majoritairement dans les datacenters, au cours de son dernier trimestre. Un projet qui démontre une nouvelle fois que si les organisations s’engagent massivement dans une démarche environnementale, c’est bien la réduction de coûts qui demeure le principal moteur de leurs stratégies.

Share: