Migrer les batteries du datacenter vers la norme V0

Photo de batteries UPS dans un datacenter, sans lien avec Scaleway

Scaleway a annoncé la fin de maintenance sur trois onduleurs Eaton 9395 de son datacenter DC3, qui consacre le remplacement de 480 batteries par des batteries V0 et des condensateurs.

La maintenance planifiée a concerné l’alimentation électrique des chaînes informatiques A et B du datacenter DC3. Elle a pris la forme d’une maintenance curative de certains onduleurs des chaînes électriques, afin de remplacer les batteries en fin de vie sur des onduleurs qui alimentent les racks.

Chaque onduleur a fait l’objet d’une interruption d’environ 7 heures pour permettre au mainteneur d’isoler chaque ASI afin d’intervenir sur l’appareil. Sans interruption de service, les onduleurs de la chaîne électrique étant dimensionnés pour récupérer la charge d’un onduleur hors ligne.

Pourquoi évoquons nous ici cette opération de maintenance finalement courante ?

Il faut aujourd’hui, après l’incendie du datacenter d’OVHcloud et du second départ de feu qui a concerné un local où étaient stockées des batteries, renforcer le regard que nous jetons sur les onduleurs et les batteries qui assurent la qualité de la fourniture électrique et le secours sur les équipements informatiques du datacenter.

Cet incendie a crée le doute dans l’esprit des clients des datacenters, comme dans celui de leurs assureurs, alors qu’il faut rappeler que l’objectif des investissements consentis et de la maintenance dans la grande majorité des datacenters demeure d’assurer la criticité des infrastructures et des données.

Dans le cas de Scaleway – et nous vous invitons à écouter l’interview que nous a consacré Arnaud de Bermingham, son fondateur et président (“Exclusif – Le datacenter face au risque d’incendie, normes, batteries – Arnaud de Bermingham, Scaleway“) – la stratégie adoptée est celle de remplacer les batteries classiques par des batteries V0, migration qui se termine donc.

Batteries V0 Flamme Retardante

La norme V0 concerne les batteries dites FR (Flamme Retardante), qui sont fabriquées avec des bacs en ABS de classe d’inflammabilité et résistance au feu conforme à la norme UL94-VO, exigée pour répondre aux normes électriques de sécurité, faisant principalement référence à la norme EN60950. En cas d’incendie, le bac à flamme retardante est auto-extinguible, c’est à dire que l’enveloppe de la batterie se replie sur elle et étouffe les flammes.

Si vous avez adopté cette technologie ou d’autres pour protéger vos batteries et consolider vos onduleurs, venez partager avec nous vos expériences.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste