NegaOctet : premier référentiel mondial d’évaluation des impacts environnementaux des services numériques

Feuille de route Numérique & Environnement du Gouvernement – Lancement du premier référentiel mondial d’évaluation des impacts environnementaux des services numériques, réalisé par NegaOctet.

Soutenus par l’ADEME depuis trois ans, quatre acteurs français du numérique réunis au travers du consortium NegaOctet ont construit la première base de données d’analyse du cycle de vie dédiée à l’évaluation de l’impact environnemental des services numériques. Elle regroupe 15 000 données, allant des derniers modèles de smartphones aux infrastructures de datacenter.

« Connaître pour agir » : cette base de données va permettre à l’ensemble des acteurs de la filière d’évaluer précisément l’impact environnemental du numérique et d’identifier des actions efficaces pour le réduire.

Une révolution dans le monde de numérique

Multiplication des usages numériques professionnels et personnels, vecteur de croissance, d’emplois et de nouveaux modèles économiques, explosion du volume des données terminaux et des besoins en infrastructures, le secteur du numérique connaît une croissance exponentielle. Aussi dynamique soit-il, le secteur est de plus en plus challengé concernant ses impacts sur l’environnement : épuisement des ressources, bilan énergétique, tensions sur l’eau, émissions de gaz à effet de serre, production de déchets, etc.

En entreprise, cette mobilisation est d’autant plus vraie que le directeur des systèmes d’information prend part à la stratégie de responsabilité sociétale de la structure. La base de données NegaOctet répond au besoin de disposer d’outils, de méthodes robustes et consensuels pour mesurer, réduire et permettre le développement du secteur dans une optique de durabilité. Il s’agit du premier référentiel mondial qui tient compte du cycle de vie complet des différents équipements de la chaîne de valeurs.

Frédéric Bordage, fondateur de GreenIt.fr et membre du consortium NegaOctet, déclare : « Les impacts environnementaux du numérique vont tripler entre 2010 et 2025. Alors que la France et l’Europe légifèrent sur le sujet, les entreprises privées et publiques doivent se préparer aux obligations d’affichage environnemental à venir. L’objectif de NegaOctet est de leur permettre d’avoir un train d’avance. »

Une démarche opérationnelle empirique, sécurisée et maintenable dans le temps

Ce projet de recherche et développement est lauréat de l’appel à projet PERFECTO de l’ADEME, de 2018. Il permet de réaliser des analyses du cycle de vie conforme aux standards et aux référentiels d’affichage environnemental sur l’ensemble du périmètre Terminaux – Réseau – Datacenter.

Ce référentiel de 15 000 données est composé de quatre niveaux :

  • Des données sur les composants numériques (mémoire vive, microprocesseur, etc.)
  • Des données sur les équipements (que les utilisateurs pourront enrichir eux-mêmes)
  • Des données systèmes (donnée générique de service de cloud public, datacenter type, etc.)
  • Des données sur les services numériques (visioconférences, utilisation d’objets connectés, stockage de données dans le Cloud)

Dans les impacts calculés, la base donnée permet d’évaluer une dizaine d’indicateurs dont le changement climatique, l’épuisement des ressources abiotiques minérales et fossiles, l’épuisement de la ressource en eau, les émissions de particules fines, les radiations ionisantes, la consommation d’énergie primaire, la production de déchets et le sac à dos écologique (MIPS).

Caroline Vateau, directrice BU numérique responsable chez APL Data Center et membre du consortium : « Le projet NegaOctet va permettre de répondre aux nombreuses attentes des parties prenantes en termes de transparence et d’affichage sur les impacts environnementaux des équipements, infrastructures et services numériques. Seul un affichage environnemental consensuel, comparable et vérifiable permettra de valoriser les acteurs engagés pour dans des actions de réduction de ces impacts et d’orienter les stratégies des acteurs la filière vers des choix plus durables. »

« La construction de la base de données NegaOctet a été un vrai challenge pour un secteur en constante mutation, mais nous avons réussi à allier conformité méthodologique (respect des normes ISO 14040, conformité ELCD entry level) et adéquation avec les enjeux du secteur pour créer un référentiel qui permettra de mieux comprendre les impacts environnementaux du numérique aussi bien à un niveau microscopique (depuis le wafer de silicium) à un niveau macroscopique (celui du service) », témoigne Julie Orgelet, consultante éco-conception et fondatrice de DDemain et membre du consortium.

Une sélection de données sera accessible gratuitement dans les prochaines semaines depuis la Base Impact de l’ADEME. La base complète et l’accès à l’ensemble des travaux menés par le consortium depuis trois ans sont commercialisés en deux jeux de données : facteurs d’impacts environnementaux et inventaire du cycle de vie.

Des acteurs engagés pour mener ce chantier

Le consortium NegaOctet est composé d’APL Data Center, LCIE Bureau Veritas, du collectif GreenIT.fr et de DDemain qui œuvrent ensemble depuis plus de 10 ans sur des projets d’écoconception de datacenter et cloud, de calcul des impacts réseaux, ou encore des travaux d’affichages environnemental des terminaux et l’évaluation de l’empreinte de services numériques. Fortement impliqué dans la construction des référentiels, le consortium a mené trois projets collaboratifs publics de PCR : sur les fournisseurs d’accès internet, les datacenters et services cloud et sur les réseaux et téléphonie d’entreprise.

Le consortium a vocation à transférer sous trois ans la propriété de la base de données à l’association NegaOctet (en cours de constitution) pour en assurer son ouverture, son développement et sa pérennité.

Marie-Elisabeth d’Ornano, directrice certification responsable CODDE LCIE Bureau Veritas, témoigne : « Ce qui avait été conçu au départ pour répondre au besoin de notre consortium NegaOctet a rapidement évolué vers une vision plus sectorielle au regard des attentes exprimées par le marché. Cela nous a amené à repenser la finalité de notre projet et le projeter dans le temps afin d’en assurer la transparence, l’ouverture et la maintenabilité et offrir aux parties prenantes un vecteur de collaboration unique dans l’association NegaOctet. Pour cela, rejoignez-nous ! »

À propos de NegaOctet

NegaOctet est un groupement français d’experts du numérique composé de membres des organisations APL Data Center, LCIE Bureau Veritas, du collectif GreenIT.fr et de DDemain. Créé en 2011, le consortium est reconnu dans le secteur pour construire des référentiels et bases de données actualisés, homogènes, conformes aux standards, pour mesurer l’empreinte environnementale des services numériques. Le consortium a notamment réalisé le livre blanc sur l’écoconception des services numériques en 2016 ainsi que le projet de R&D NegaOctet soutenu par l’ADEME sur la construction de méthode et de base de données pour évaluer les services numériques.

Share: