Optimisation datacenter : -30% d’énergie de refroidissement = -3,38 millions de tonnes de CO2

EkkoSense a réalisé une étude portant sur l’évaluation de la consommation énergétique du refroidissement d’un ensemble de 133 salles de datacenters cumulant plus de 33 000 racks.

Le résultat a révélé que le niveau d’efficacité des équipements de refroidissement n’est en moyenne que de 40%. Ce qui se traduit très simplement : les datacenters consomment beaucoup d’énergie pour refroidir les équipements IT, mais une grande partir de cette énergie est gaspillée. L’étude n’évoque pas le PUE…

A l’échelle de l’étude, un programme d’optimisation thermique efficace pourrait contribuer à plus de 10 MW d’économies d’énergie de refroidissement, soit l’équivalent de 10 millions de dollars d’économie sur les coûts de refroidissement, soit une réduction de plus de 20 000 tonnes de CO².

Rapportée à l’ensemble des datacenters dans le monde, une réduction de 30% de la consommation de refroidissement par l’optimisation thermique devrait permettre de réaliser plus de 1,7 milliard de dollars d’économie, et surtout de réduire d’environ 3,38 millions de tonnes les émission de dioxyde de carbone.

L’étude EkkoSense révèle également que seulement 5% des équipes de suivi et d’évaluation des datacenters surveillent la température de l’équipement de manière active rack par rack. Elles sont moins nombreuses à collecter des informations sur les fonctions de refroidissement en temps réel. Et entre 10 et 15% des racks ne respectent pas la conformité thermique ASHRAE.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste