Oracle confirme l’ouverture d’un datacenter en France d’ici 2021

Notre commentaire – L’ouverture d’une région Oracle Cloud s’accompagne de la présence de l’éditeur dans des datacenters localisés sur cette même région. Et c’est généralement Equinix qui accueille les infrastructures d’Oracle.

L’information n’est pas nouvelle, nous l’avons déjà évoquée ici, mais elle prend forme en marge de l’annonce de l’ouverture de nouvelles régions. Oracle annonce l’ouverture d’une nouvelle région Cloud à San José, marquant ainsi la 25ème région Cloud d’Oracle dans le monde, et la 6ème zone d’interopérabilité Oracle-Microsoft Azure.

Oracle, avec cette annonce, poursuit ses objectifs d’étendre ses régions Cloud à travers le monde, ce qui portera leur nombre à 36 d’ici 2021. A travers l’ouverture de ce Datacenter à San José, les clients nord-américains et les partenaires de la côte Ouest, tels que KEMET, 8×8, Phenix, CenturyLink, Equinix et Megaport peuvent accéder localement à tous les services Cloud d’Oracle, y compris Oracle Autonomous Database et Oracle Autonomous Linux, ainsi qu’aux applications Cloud d’Oracle.

Reposant sur le Cloud de 2ème génération d’Oracle et à la demande de ses clients, l’ouverture de cette nouvelle région Cloud permettra aux entreprises américaines de gérer leurs workloads les plus critiques, localement et en toute sécurité.

Cette démarche s’inscrit dans la stratégie d’Oracle d’étendre rapidement le cloud public Oracle dans le monde, pour répondre à la demande croissante de ses clients. Oracle a ouvert 8 régions Cloud en 2020, les prochaines s’orientant sur le Royaume-Uni, le Brésil, les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite. D’autres régions viendront compléter le portefeuille d’Oracle par la suite telles que l’Italie, la Suède et la France, ainsi que le Chili, Singapour, l’Afrique du Sud et Israël.

Share: