OVHcloud : résultats annuels sur l’exercice clos le 31 août 2022, objectif de revenu dépassé

OVHcloud dépasse son objectif de revenu et confirme sa stratégie d’accélération : Chiffre d’affaires de 788 M€ sur l’exercice 2022 – Marge d’EBITDA ajusté de 39%. L’entreprise se fixe un objectif de 14 à 16% de croissance organique pour le prochain exercice et confirme ses perspectives à moyen terme.

  • Chiffre d’affaires de 788 millions d’euros en 2022, en forte croissance de 18,8 % comparé à 2021. Croissance comparable du chiffre d’affaires de 12,4 %
  • EBITDA ajusté de 308 millions d’euros, soit une marge de 39,0 %, et croissance de 17,4 % en données publiées par rapport à l’exercice précédent
  • Les capex récurrents et de croissance atteignent respectivement 19 % et 36[1] % du chiffres d’affaires de l’exercice
  • Trajectoire d’accélération confirmée pour 2023 avec un objectif de croissance organique du chiffre d’affaires compris entre +14 % à +16 %, et une marge d’EBITDA en ligne avec 2022
  • En 2023, OVHcloud vise des capex récurrents et de croissance respectivement compris entre 16 % et 20 % et entre 28 % et 32 % du chiffre d’affaires de l’année 2023
  • Confirmation des objectifs de moyen terme avec une croissance organique du chiffre d’affaires aux alentours de 25%, une marge d’EBITDA ajustée d’environ 42%, et des capex récurrents et de croissance respectivement compris entre 14 % et 16% et entre 28 % et 32 %

Publication de résultats – OVHcloud a annoncé aujourd’hui ses résultats annuels comptes consolidés du groupe pour la période close le 31 août 2022.

Michel Paulin, Directeur Général d’OVHcloud a déclaré : « Les résultats de l’année 2022 démontrent la capacité d’OVHcloud à délivrer une stratégie d’accélération de croissance forte, durable et profitable. Dans un marché du cloud en hyper-croissance, notre positionnement de leader européen nous a permis d’accélérer sur le déploiement de nos solutions souveraines avec une responsabilité environnementale toujours plus forte. Forts de nos compétences, mais aussi de partenariats robustes et innovants, notre expansion se confirme tout particulièrement via l’enrichissement rapide de notre portefeuille de produits et le développement de nos clients à l’international. Notre modèle opérationnel intégré et notre offre de confiance nous permettent d’absorber avec succès la volatilité de l’environnement actuel. Nous sommes à ce titre particulièrement confiants sur nos capacités à poursuivre cette dynamique tout au long de l’année 2023 et au-delà, vers nos objectifs 2025. »

En 2022, OVHcloud a confirmé sa position de leader pour un Cloud durable avec des engagements de moyen-terme ambitieux et des indicateurs clés de performance dans les meilleurs du marché.

Des engagements de moyen-terme ambitieux :

  • 100 % d’énergie bas-carbone d’ici 2025, avec pour objectif de limiter l’utilisation d’énergie carbonée en favorisant les énergies renouvelables mais aussi les autres sources d’énergie bas-carbone ;
  • Contribution au NetZero mondial sur les scopes 1 & 2 d’ici 2025, les scopes 1 & 2 représentant près de 40 % de l’empreinte carbone d’OVHcloud
  • Contribution au NetZero mondial sur l’intégralité des scopes d’ici 2030, le scope 3 étant principalement lié à la fabrication des composants
  • 0 % d’enfouissement d’ici 2025, concernant les déchets liés aux processus d’OVHcloud, à périmètre géographique constant

De la même manière, OVHcloud dispose d’une politique de ressources humaines ambitieuse et reconnue. A fin août 2022, le Groupe compte 2 800 employés, dont 60 % de profil tech. OVHcloud apporte un soin particulier au bien-être de ses collaborateurs, ce que le score d’engagement (7,5 sur 10, en progression de 0,2 point par rapport à 2021) et le taux de fidélité (loyalty rate) de 79% traduisent. Ces très bons scores permettent au Groupe de mettre en œuvre sereinement son plan d’accélération de la croissance.

Chiffres clés

Chiffre d’affaires annuel FY22 de 788 millions d’euros, en hausse de 18,8 % en données publiées et de 12,4 % en données comparables[2]

Le chiffre d’affaires consolidé d’OVHcloud a atteint 788 millions d’euros sur l’année 2022, en hausse de 18,8 % par rapport à 2021 en données publiées et de 12,4 % en données comparables, à taux de change et périmètre constants et excluant les impacts directs liés à l’incident de Strasbourg. La performance de l’année 2022 illustre le dynamisme du marché du cloud et confirme plus particulièrement les perspectives de forte croissance du Cloud public et du Cloud privé.

L’année 2022 a été couronnée de succès commerciaux, avec par exemple au quatrième trimestre la signature de nouveaux contrats ou clients tels que l’AIFE (Agence pour l’informatique financière de l’Etat), Mastercard, Arianespace, Alstom, Fencecore, EQS Group ou Efalia. La croissance est notamment tirée par une amélioration continue de l’ARPAC et le développement de partenariats forts avec des intégrateurs tels que Capgemini, Accenture ou Sopra Steria. OVHcloud a aussi enregistré une croissance à deux chiffres des ventes réalisées avec ses partenaires mondiaux et locaux, dont le nombre dépasse désormais 1 100, avec plus de 500 internationaux. Enfin, à la fin août 2022, OVHcloud propose 81 solutions IaaS et PaaS à ses clients, avec un doublement, au cours de l’année, du nombre de solutions PaaS disponibles. Par ailleurs, le développement du PaaS est en ligne avec le business plan initial du Groupe. La capacité d’OVHcloud à croître avec ses clients se traduit par un taux de rétention net du chiffre d’affaires de 114 % sur l’année 2022. Il atteint 108 % en données comparables, en nette progression depuis l’an passé.

Cette année 2022 démontre également le succès de la stratégie mise en œuvre par OVHcloud. Le Groupe est portée par la poursuite d’une solide dynamique commerciale, notamment dans le Cloud privé et le Cloud public, du développement des cas d’usages PaaS par ses clients, d’un développement à l’international soutenu et une offre souveraine qui porte ses fruits avec plus de 30 clients pour son offre SecNumCloud, en forte progression sur le quatrième trimestre.

La bonne dynamique de cette année se retrouve également dans l’évolution du business mix en faveur du Cloud public et Cloud privé et dans la part croissante de l’international dans le chiffre d’affaires du Groupe, qui atteint 51 % sur l’année. De plus, en atteignant une part de 54% du chiffre d’affaires sur l’année, en progression de 2 points par rapport à l’année précédente, le segment Entreprise confirme sa bonne performance et l’efficacité de la stratégie de croissance dédiée.

Situation en Ukraine

Concernant le contexte géopolitique actuel entre la Russie et l’Ukraine, le Groupe assure un suivi constant de ses clients domestiques en Russie, Biélorussie et Ukraine. Dans ce cadre, le Groupe précise qu’il respecte de façon rigoureuse les réglementations en vigueur. Le Groupe précise également que :

  • le chiffre d’affaires réalisé en Russie, Biélorussie et Ukraine représente environ 1,5% du chiffre d’affaires du Groupe au 31 août 2022 ;
  • le Groupe n’emploie pas de collaborateurs en Ukraine, ni en Russie ou en Biélorussie ;
  • le Groupe n’a pas de prestataires (personnes physiques) basés en Ukraine ;
  • il ne possède pas d’infrastructures dans ces 3 pays ;
  • il n’existe pas de risque matériel de recouvrement des créances dues au 31 août 2022.

Chiffre d’affaires par segment de produits

Le Cloud privé, qui intègre Bare Metal Cloud et Hosted Private Cloud, a atteint un chiffre d’affaires de 485 millions d’euros en 2022, soit une croissance de +22,0 % en données publiées et +14,5 % en données comparables. La forte croissance du segment reflète une augmentation à deux chiffres dans toutes les régions sur l’année 2022 et une progression continue de l’ARPAC.

Le Cloud public atteint un chiffre d’affaires de 126 millions d’euros sur l’année, reflétant une croissance de +33,9 % en données publiées et de +20,0 % sur une base comparable. Le Cloud public a notamment été porté par une forte progression de l’ARPAC, reflétant le succès du travail réalisé, avec nos partenaires, sur l’upsell et le cross-sell. Les services PaaS, tant en Beta que récemment commercialisés, continuent de montrer des signes positifs d’adoption par les clients et la performance est conforme au business plan initial. Le renforcement de l’offre, avec 81 services IaaS et PaaS à fin août 2022, permet aux clients d’OVHcloud d’avoir accès à des services complets, au plus près de leurs besoins.

Sur l’année 2022, le segment Web Cloud et autres est en croissance de +3,1 % en données publiées et de +2,5% en données comparables par rapport à l’année précédente. Cette performance intègre une bonne performance sur l’année du segment Enterprise, qui inclut les partenaires et revendeurs, et une performance en dessous des attentes pour les sous-segments Connectivité et Téléphonie, du fait d’offres commerciales temporairement inadaptées. Une partie de ces offres ont récemment été mises à jour pour mieux correspondre aux besoins des clients.

Chiffre d’affaires par zone géographique

La progression du chiffre d’affaires en France intègre une croissance à deux chiffres du Cloud privé et du Cloud public, notamment grâce au canal Enterprise, qui intègre les ventes réalisées avec nos partenaires. La croissance du chiffre d’affaires reflète aussi le poids relatif important du segment Webcloud et autres, ainsi que l’impact de l’incendie à Strasbourg, auquel la France a été plus exposée que les autres zones. Sur une base comparable, la croissance du chiffre d’affaires en France s’est élevée à +8,8 %.

Dans les autres pays européens, les croissances du chiffre d’affaires du Cloud privé et du Cloud public sont également à deux chiffres et suivent les mêmes tendances que celles observées en France. La région profite des retombées de la mise en place d’équipes commerciales dédiées, ce qui se traduit par la bonne performance du segment Enterprise et plus particulièrement dans le Cloud public.

Dans le Reste du monde, la croissance aux Etats-Unis ainsi qu’en Asie continue de progresser très fortement avec respectivement +79,5 % et +48,1 % en données publiées et +65,2 % et +37,0 % en données comparables. Dans la région, les segments Cloud privé et Cloud public enregistrent une croissance à deux chiffres sur l’année, avec une base de comparaison qui se renforce par rapport au Q4 FY21. Le canal digital a également gardé ses excellentes tendances avec une croissance aux Etats-Unis de +73,3 % en données comparables. Cette performance se retrouve également en Asie avec une croissance de +70,8 % en données comparables. Cette croissance soutenue illustre le succès de la stratégie d’expansion d’OVHcloud dans ces deux régions.

EBITDA ajusté de 308 millions d’euros, en hausse de 17,4 % et une marge de 39,0 %

En 2022, l’EBITDA courant a atteint 277 millions d’euros et l’EBITDA ajusté[3], qui est l’indicateur alternatif de performance principalement suivi par le Groupe, a atteint 308 millions d’euros. L’EBITDA ajusté a crû de 17,4 % sur cette période et la marge d’EBITDA ajusté a atteint 39,0 %. Sur l’année 2022, la base de coûts d’OVHcloud intègre une hausse des coûts de l’électricité, notamment au quatrième trimestre, et un poids accru des effets mix du dollar et de la croissance externe.

Résultat opérationnel

Sur l’année 2022, le résultat opérationnel s’est établi à (20) millions d’euros contre 7 millions d’euros en 2021. Les impacts découlant des charges liées à l’IPO, aux acquisitions récentes et à l’incendie de Strasbourg ont pesé pour 52 millions d’euros sur l’année 2022, avec 22 millions d’euros de plans de rémunération en actions, le paiement de 9 millions d’euros de compléments de prix d’acquisition, 8 millions d’euros de frais liés à l’IPO, 5 millions d’euros de dépréciation accélérée de serveurs endommagés à Strasbourg, 4 millions d’euros d’impact lié aux gestes commerciaux relatifs à l’incident de Strasbourg et 4 millions d’euros de coûts non récurrents, principalement liés aux surprimes d’assurance.

Résultat net et politique de dividendes

OVHcloud a enregistré une perte nette de (29) millions d’euros en 2022, contre (32) millions d’euros lors de l’exercice précédent, qui reflète également les impacts ci-dessus.

OVHcloud a l’intention de poursuivre sa politique d’investissement dans la croissance de son activité, et ne prévoit pas de distribuer de dividendes à moyen terme. En ligne avec sa stratégie, la Société ne prévoit pas de distribuer de dividendes au titre de l’exercice clos le 31 août 2022 et rappelle qu’elle n’a procédé à aucun versement de dividendes au titre des exercices clos les 31 août 2019, 2020 et 2021.

Flux de trésorerie

La capacité d’autofinancement atteint 262 millions d’euros pour l’année 2022 contre 290 millions d’euros pour l’année 2021. Les flux de trésorerie provenant des activités atteignent 274 millions d’euros sur l’exercice 2022 contre 268 millions d’euros en 2021.

Les capex (achats d’immobilisations corporelles et incorporelles nets des cessions d’immobilisations corporelles et incorporelles) ont atteint 453 millions d’euros pour l’année 2022 contre 343 millions d’euros en 2021. Ces montants intègrent :

des capex récurrents de 151 millions d’euros, représentant 19 % du chiffre d’affaires de l’année 2022 ;
des capex de croissance de 301 millions d’euros, représentant 36 % du chiffre d’affaires de l’année 2022[6]. L’augmentation par rapport à l’exercice précédent s’explique notamment par l’acquisition d’adresses IPv4 supplémentaires pour 20 millions d’euros, par la constitution de stocks de composants additionnels[7] afin de pallier d’éventuelles pénuries et par un renchérissement des achats effectués en dollars.

Dette financière et endettement net

Au 31 août 2022, la dette financière nette d’OVHcloud s’élevait à 525 millions d’euros, hors 42 millions d’euros de dettes locatives relatives à la norme IFRS 16. Le ratio entre la dette financière nette d’OVHcloud et son EBITDA ajusté ressort à 1,7x.

Le 24 septembre 2021, OVHcloud a conclu un accord de nouvelles facilités bancaires avec un consortium d’établissements au titre d’un plan de refinancement de 920 millions d’euros. Les facilités comprennent un emprunt à terme d’un montant de 500 millions d’euros et une facilité de crédit renouvelable (RCF) de 420 millions d’euros.

Les facilités bancaires de l’emprunt à terme de 500 millions d’euros ont été utilisées pour rembourser la totalité de l’encours du Contrat de crédit senior existant (emprunt à terme et facilité de crédit renouvelable) et les obligations Euro PP (Euro Private Placement) restantes au 25 octobre 2021. A la fin de l’exercice 2022, 60 millions d’euros sur 420 millions d’euros de la facilité de crédit renouvelable étaient tirés.

A fin septembre 2022, les trois quarts de l’emprunt à terme de 500 millions d’euros étaient couverts et le taux d’intérêt en résultant était de 2,3 % de marge comprise.

La structure financière actuelle du Groupe permet de financer le plan d’accélération de la croissance jusqu’en 2026.

Perspectives pour l’exercice 2023

Pour l’année 2023, OVHcloud vise une croissance organique de son chiffre d’affaires comprise entre 14 % et 16 %, en accélération par rapport à l’année 2022.

Le coût de l’électricité, notamment en Europe, est l’un des éléments inflationnistes les plus importants. Grâce à sa politique active de couverture en électricité et son implantation géographiques en zones fortement régulées, le Groupe connaît dès à présent le coût de près de 90 % de sa consommation électrique pour l’année fiscale 2023. Cette visibilité permet à OVHcloud d’anticiper que ses coûts d’électricité en 2023 seront compris entre 5 % et 10 % (mid to high-single digit) de son chiffre d’affaires, en hausse par rapport à 2022 (mid-single digit). Dans ce contexte, le Groupe a annoncé des hausses de prix progressives, en ligne avec les hausses réalisées dans toute l’industrie mondiale du cloud, qui permettront à OVHcloud de maintenir en 2023 sa marge d’EBITDA ajusté en ligne avec 2022. OVHcloud n’a pas constaté de changement de dynamique commerciale de la part de ses clients depuis ces annonces.

Enfin, le Groupe vise des Capex récurrents compris entre 16 % et 20 % du chiffre d’affaires et des Capex de croissance entre 28 % et 32 % du chiffre d’affaires. L’abaissement de la fourchette des Capex de croissance est rendu possible par la baisse programmée du stock de composants, qui avait beaucoup crû durant l’année fiscale 2022 afin de pallier les inefficacités de la chaîne d’approvisionnement, par une efficacité opérationnelle accrue notamment grâce à SAP, mis en place en décembre 2021, et une anticipation de stabilité du prix moyen des composants par rapport à une année fiscale 2022 particulièrement inflationniste.

Perspectives à moyen terme confirmées

Le Groupe confirme ses objectifs financiers à moyen terme et vise l’atteinte des résultats suivants d’ici 2025 :

une accélération de la croissance organique du chiffre d’affaires aux alentours de 25 % à horizon 2025, portée par une évolution de son mix d’activités, le déploiement de sa stratégie « Move to PaaS », son expansion internationale et le bénéfice de l’évolution du marché vers les clouds hybrides et multiples, ainsi que l’accent mis sur la souveraineté des données ;
une marge d’EBITDA ajusté autour de 42 %, ceci en réinvestissant en partie les économies d’échelle obtenues notamment grâce à une meilleure absorption des coûts fixes sur la période ;
les capex récurrents devraient tirer parti des améliorations de la productivité et donc baisser en pourcentage du chiffre d’affaires vers une fourchette de 14% à 16%, de la même manière les capex de croissance, exprimés en pourcentage du chiffre d’affaires, seront compris entre 28% à 32%.


A la suite de l’annonce du départ de son directeur financier, Yann Leca, OVHcloud confirme être très avancé dans le processus de recrutement et sera en mesure d’annoncer son successeur dans les prochaines semaines.

Le Conseil d’administration d’OVHcloud, réuni le 25 octobre 2022, a examiné et arrêté les états financiers consolidés du Groupe pour l’exercice clos le 31 août 2022. Les procédures d’audit sont en cours de finalisation.

Calendrier

  • 13 janvier 2023 : Publication du chiffre d’affaires du premier trimestre 2023
  • 16 février 2023 : Assemblée générale annuelle
  • 19 avril 2023 : Publication des résultats semestriels 2023

(1) L’indicateur d’EBITDA courant correspond au résultat opérationnel avant dotations aux amortissements, dépréciations, et autres produits et charges opérationnels non courants.

(1) Les immobilisations corporelles, les impôts différés actifs et les capitaux propres incluent le reclassement des valeurs nettes comptables liées aux coûts de configuration et de personnalisation de logiciels SaaS antérieurement immobilisées, pour un montant de 4,8 millions d’euros avant impôts (3,2 millions d’euros net d’impôts). Ce reclassement résulte de la confirmation par l’IASB de la décision IFRIC relative à la comptabilisation de ces coûts.

[1] Les Capex de croissance excluent l’acquisition d’adresses IPv4 supplémentaires et la croissance externe.

2 Données comparables : à taux de change et périmètre constants comparés à 2021 et excluant les impacts directs liés à l’incident de Strasbourg.

3 L’EBITDA ajusté correspond à l’EBITDA courant ajusté pour exclure les rémunérations fondées sur des actions et les charges résultant du paiement de compléments de prix d’acquisition.

4 Les capex récurrents représentent les dépenses d’investissement nécessaires pour maintenir les revenus générés au cours d’une certaine période lors de la période suivante.

5 Les capex de croissance représentent toutes les dépenses d’investissement en capex autres que le capex récurrent.

6 Hors acquisition d’adresses IPv4 supplémentaires et croissance externe.

7 Les stocks de composants destinés à être intégrés dans les serveurs que le Groupe construit sont intégrés aux immobilisations en cours, conformément aux normes IFRS.

Glossaire

Les données comparables sont calculées à taux de change et périmètre constants et excluant les impacts directs liés à Strasbourg. Les variations de périmètre concernent les acquisitions.

Le taux de rétention net du chiffre d’affaires pour une période est égal au pourcentage calculé en divisant (i) le chiffre d’affaires généré au cours de cette période par les clients qui étaient présents au cours de la même période l’année précédente, par (ii) le chiffre d’affaires généré par la totalité des clients au cours de cette période de l’année précédente. Lorsque le taux de rétention du chiffre d’affaires est supérieur à 100 %, cela signifie que le chiffre d’affaires généré par les clients concernés a augmenté entre la période concernée de l’année précédente et la même période de l’année en cours, au-delà de l’impact de la perte de chiffre d’affaires dû au désabonnement de clients.

L’ARPAC (Chiffre d’affaires moyen par client actif) représente le chiffre d’affaires enregistré au cours d’une période donnée pour un groupe de clients donné, divisé par le nombre moyen de clients de ce groupe au cours de cette période (le nombre moyen de clients est déterminé sur la même base que pour déterminer les acquisitions nettes de clients). L’ARPAC augmente à mesure que les clients d’un groupe donné dépensent plus pour les services d’OVHcloud. Il peut également augmenter en raison d’un changement dans le mix, car une augmentation (ou une diminution) de la proportion de clients qui dépensent beaucoup augmente (ou diminue) l’ARPAC, indépendamment de l’augmentation des revenus totaux du groupe de clients concerné.

L’EBITDA courant est égal au chiffre d’affaires diminué de la somme des charges de personnel et des autres charges opérationnelles (il exclut les charges d’amortissement, ainsi que des éléments qui sont classés comme « autres produits et charges opérationnels non courants »).

L’EBITDA ajusté correspond à l’EBITDA courant ajusté pour exclure les rémunérations fondées sur des actions et les charges résultant du paiement de compléments de prix d’acquisition.

Les capex récurrents représentent les dépenses d’investissement nécessaires pour maintenir les revenus générés au cours d’une certaine période lors de la période suivante.

Les capex de croissance représentent toutes les dépenses d’investissement en capex autres que le capex récurrent.

Share: