PNY dévoile son serveur de stockage pour projets IA

PNY soutient le développement de projets IA en complémentant la capacité de stockage des serveurs NVIDIA DGX-1 pour accélérer le développement des projets de Deep Learning innovantsgrâce au serveur de stockage 3S-2400.

PNY Technologies, fournisseur européen de solutions pour le marché de l’IA, annonce le lancement du serveur de stockage 3S-2400. Il s’agit d’un serveur de stockage flash à un coût abordable, dédié au développement de l’intelligence artificielle (IA) et conçu pour exploiter au maximum les performances du supercalculateur DGX-1 de NVIDIA.

L’intelligence artificielle se démocratise au fur et à mesure que les organisations s’efforcent de développer des solutions de Deep Learning dans l’automatisation et l’innovation.

Cependant, une grande quantité de données est nécessaire pour entraîner efficacement ces réseaux neuronaux artificiels et les entreprises ont donc besoin d’une puissance de traitement et d’une capacité de stockage importante pour mener à bien leurs projets d’IA.

Grâce à ses huit puissants GPU, le DGX-1 atteint des vitesses d’entraînement quatre fois plus rapides que les autres systèmes basés sur les GPU, mais n’est pas conçu pour le stockage des données. À mesure que les entreprises développent leurs projets de simulation IA, elles devront trouver des solutions de stockage supplémentaires pour éviter les perturbations et les retards.

Afin de répondre aux nouveaux besoins de ce marché émergeant de l’IA, PNY a travaillé avec Mark Klarzynski, un expert de longue date en matière de stockage et un pionnier du mouvement Software Defined Storage (stockage défini par logiciel) et du concept All Flash Array (baie de stockage 100% flash). Bien que ces technologies soient déjà utilisées par de nombreuses solutions de stockage de pointe, Mark Klarzynski adhère pleinement à la vision de PNY de développer une solution plus axée sur l’IA.

Le stockage passe par des cycles, et nous avons tendance à améliorer progressivement les technologies existantes, en augmentant leur vitesse et leurs performances, mais des limites persistent. Arrive le moment où la solution entière a besoin d’être entièrement repensée, déclare Mark Klarzynski. En travaillant avec PNY et les nouveaux serveurs GPU, il est évident aujourd’hui que la mémoire flash est tout simplement plus rapide que le contrôleur de stockage traditionnel, qui devenait un véritable goulot d’étranglement coûteux. Sa suppression intervient comme la première étape d’une nouvelle génération de stockage.

L’intelligence artificielle n’a pas besoin de sauvegardes instantanées ou de déduplication de données, ni d’ailleurs de beaucoup de fonctions de stockage standard. Elle a besoin d’une latence ultra-faible et d’une bande passante conséquente à un prix qui n’impacte pas l’investissement dans les GPU.

Pour Jérôme Belan, PDG de PNY, “Les solutions d’IA sont de plus en plus complexes, tout comme les besoins de stockage. Le serveur PNY 3S-2400 offre cette capacité, tout en permettant d’augmenter rapidement et facilement la capacité de stockage au fur et à mesure de la croissance du jeu de données. Il permet d’éviter des retards coûteux et de garantir le bon déroulement des projets d’IA.

Le DGX-1 de NVIDIA se connecte facilement au serveur PNY 3S-2400. La technologie d’accès direct à la mémoire à distance (RDMA) du 3S-2400 permet aux GPU du DGX-1 d’accéder directement aux disques flash, ce qui garantit des performances à très faible latence et permet aux GPU d’être constamment alimentés en données. Le PNY 3S-2400 est amélioré par une couche de stockage définie par logiciel fourni par NVMesh d’Excelero. Il améliore les performances et offre aux utilisateurs une interface intuitive où ils peuvent facilement surveiller les disques et administrer leurs volumes.

Pour plus d’information, cliquer ici.

Share: