Prédictions 2021 – Retour au bureau et environnements de travail hybrides, selon Xerox

2020 restera dans les mémoires comme une année particulière, tant pour son contexte sanitaire que pour les bouleversements économiques et organisationnels qu’elle a entraînés pour de nombreuses entreprises.

En effet, selon une récente étude Xerox, la France était l’un des pays les moins bien préparés au basculement vers le télétravail. Cela a donc amené bon nombre d’organisations à mettre en place de manière précipitée des infrastructures permettant aux salariés de pouvoir continuer leur activité sans avoir besoin d’être présents dans les bureaux, solutions parfois imparfaites qu’il va falloir pérenniser maintenant que le travail à distance devient une composante incontournable de la vie professionnelle pour 2021.

Il est essentiel de développer un environnement de travail flexible avec une technologie permettant de soutenir une culture de collaboration hybride et en constante évolution. L’accent sera mis sur la fourniture d’un bureau virtuel sécurisé avec des outils qui permettent la collaboration et peuvent soutenir les évolutions qui permettent de maintenir l’activité durant la crise.

Il n’existe pas d’approche standard en ce qui concerne les clients, surtout dans l’environnement actuel. Il est important de comprendre à qui vous vendez et quels sont leurs besoins immédiats et à long terme. Sont-ils en période de confinement ? Leurs employés retournent-ils au bureau ? Quelle fréquence de télétravail utilisent-ils ? Leurs objectifs ou leurs exigences commerciales ont-ils changé ? Ont-ils pivoté vers de nouvelles activités ?

Les entreprises ne vont pas rouvrir leurs bureaux en même temps – ou avec les mêmes postes qu’avant – mais selon la dernière étude Xerox, 83 % des répondants français pensent que les équipes retourneront dans les bureaux d’ici 12 à 18 mois. Dans la perspective qu’ils restent des lieux de rencontre pour la collaboration et les discussions en face à face, il va falloir créer une expérience de travail fluide et homogène entre le bureau et le domicile.

Les investissements dans les technologies permettant de créer un environnement de travail hybride vont augmenter…

2020 a donné un nouveau souffle à la transformation numérique, selon l’enquête Future of Work commandée par Xerox. Elle montre ainsi que 77 % des organisations françaises n’étaient pas entièrement préparées, d’un point de vue technologique, à la transition soudaine vers le travail à distance due à COVID-19, qui a finalement eu un impact sur la productivité.

En 2021, on peut s’attendre à ce que les entreprises françaises renforcent leur technologie et leurs processus commerciaux pour s’adapter plus rapidement aux changements. La dernière étude Xerox montre que les organisations investissent déjà dans de nouvelles ressources pour soutenir une main d’œuvre hybride, avec 56% d’augmentation des budgets technologiques et 21% prévoyant d’accélérer leur transformation numérique.

… mais le bureau n’est pas encore obsolète

Alors que les entreprises évaluent les coûts et les avantages du travail à distance, le retour au bureau au moins à temps partiel reste une priorité pour beaucoup d’entre elles. L’étude Xerox souligne que 83 % des décideurs français interrogés s’attendent à être de retour au bureau dans un délai de 12 à 18 mois.

Le désir de revenir à l’environnement traditionnel du bureau est probablement dû en partie à la conviction de 98 % des dirigeants informatiques français interrogés par Xerox, qui ont déclaré que la communication en face à face est essentielle pour le développement personnel, ainsi que pour évaluer et interviewer les employés potentiels.

Ainsi, bien que la technologie ait pu permettre une transition rapide vers le télétravail au printemps dernier, il y a certains besoins qu’elle ne peut pas encore satisfaire. Il est donc probable qu’au fur et à mesure que le travail à distance se poursuivra dans les mois à venir, le désir de retourner au bureau ne fera que croître. La technologie devra donc permettre d’avoir une expérience de travail fluide quel que soit l’endroit où l’on se trouve : domicile, bureau ou en déplacement.

Créer un environnement de travail hybride mais sans oublier la sécurité

La pandémie a déjà amené les entreprises françaises à privilégier les investissements dans les logiciels cloud (72 %), l’assistance informatique à distance (54 %) et les logiciels de collaboration (52 %).

Mais de nombreuses entreprises, en particulier les PME, sont plus vulnérables que les grandes entreprises en raison de leurs budgets technologiques plus réduits, de leur personnel surchargé et de leur moindre expertise interne en matière de sécurité informatique. Les dirigeants d’entreprise doivent faire de la cyber sécurité une priorité absolue lorsqu’ils alloueront leur budget informatique pour 2021 et au-delà.

Si la pandémie a été une surprise, nous avons vu beaucoup de résilience de la part d’organisations qui comptaient sur la technologie pour continuer leur activité. Elle a également conduit un grand nombre d’entre elles à adopter le télétravail et à développer la confiance dans une main-d’œuvre
disséminée géographiquement. Elle a également souligné que les entreprises qui avaient déjà entamé leur transformation étaient plus susceptibles de résilience en temps de crise, ce qui a amené les organisations qui étaient à la traîne à prendre des décisions rapides pour rattraper leur retard et être en mesure de faire face aux changements futurs du marché.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste