Processeur HPC européen : phase 1 OK

L’Europe ne manque pas d’idées. Le HPC, et surtout le Exascale, est crucial pour la recherche et la capacité des pays européens d’être moins dépendants. Or, aujourd’hui, les processeurs les plus puissants sont tous non-européens. L’European Processor Initiative a annoncé les premiers résultats.

Le premier travail fut de créer une architecture complète : Rhea. Mais surtout, aujourd’hui, un PoC a été réalisé : European Processor Accelerator. Il permettra de tester le PoC du processeur. L’objectif est de créer un Exascale européen courant 2023.

L’une des idées directrices est d’être open source et notamment en étendant les architectures de vecteurs du RISC-V. Sur cette partie, Atos et SiPearl travaillent ensemble sur la définition du futur processeur. SiPearl s’appuie sur un processeur RISC-V 29 coeurs et l’architecture ARM Neoverse V1.

L’initiative doit aussi relever les défis que représentent les accès ultra-rapides à la mémoire, le stockage, le réseau, la sécurité.

Côté logiciel, le projet s’appuie sur de nombreuses briques dont Linux, LVVM, et les logiciels FPGA.

Pour en savoir plus : https://www.european-processor-initiative.eu

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.