Project Monterey – VMware réinvente l’architecture des datacenters

Grâce au nouveau Project Monterey, VMware réinvente l’architecture du Cloud hybride afin de prendre en charge des applications de nouvelle génération. Cette nouvelle initiative développe l’offre VMware Cloud Foundation pour la prise en charge de la technologie SmartNIC, et propose des performances améliorées, une sécurité distribuée ainsi qu’une gestion cohérente des opérations pour toutes les applications.

A l’occasion de VMworld 2020, VMware dévoile Project Monterey, une technologie en avant-première conçue pour faire évoluer l’architecture des datacenters, du Cloud et de l’Edge afin de répondre aux besoins changeants des applications de nouvelle génération incluant l’IA, le machine learning et les applications 5G. L’éditeur annonce également une collaboration avec des partenaires tels qu’Intel, NVIDIA et Pensando Systems ainsi qu’avec des fournisseurs de systèmes tels que Dell Technologies, Hewlett Packard Enterprise (HPE) et Lenovo, dans le but de proposer des solutions basées sur ce nouveau projet.

« Les organisations introduisent dans leurs environnements des applications toujours plus sophistiquées, qu’elles soient Cloud natives, de machine learning ou en streaming, distribuées et gourmandes en données », a déclaré Rajiv Ramaswami, COO chargé des produits et des services Cloud chez VMware. « Le nouveau Project Monterey permettra à nos clients de répondre aux besoins changeants des applications de nouvelle génération. En réinventant l’architecture du datacenter, du Cloud et l’Edge, nous avons l’intention de leur donner la possibilité d’exécuter ces applications dans le meilleur environnement qui soit. »

À l’occasion de VMworld 2020, VMware propose un ensemble de solutions et services qui permettront à ses clients de s’adapter et de se développer sur un marché très instable depuis plusieurs générations. Les plateformes Cloud, de modernisation d’applications, de gestion des réseaux, de sécurité et d’environnements de travail de VMware forment un socle numérique homogène sur lequel les organisations peuvent s’appuyer pour créer, exécuter, gérer, connecter et protéger leurs applications depuis n’importe où.

Project Monterey, ou comment résoudre les problématiques liées aux applications de nouvelle génération

À mesure que les organisations modernisent leurs applications existantes et en déploient de nouvelles, les architectures informatiques traditionnelles s’étendent de plus en plus pour satisfaire leurs besoins uniques. Les applications de nouvelle génération (5G, Cloud-natives, orientées données, de machine learning, multi-Cloud ou hybrides et distribuées) posent des problématiques d’un genre nouveau pour les services informatiques, notamment parce qu’elles s’approprient toujours plus de cycles sur les CPU des serveurs — ce qui en affecte les performances.

Pour relever ces défis, les organisations ont adopté des systèmes spécialisés dotés d’accélérateurs matériels tels que des processeurs graphiques (GPU), des circuits logiques programmables (FPGA) et autres cartes d’interface réseau (NIC) déchargeables afin de soutenir les besoins de performance et de sécurité des nouvelles applications. Mais malgré des gains de performances, ces solutions ont entraîné un cloisonnement des équipes et une spécialisation excessive tout en augmentant le coût total de possession et en introduisant des niveaux de complexité et des exigences de sécurité inédits.

Avec Project Monterey, VMware entend aider les organisations à gérer des applications de plus en plus complexes :

  • Prise en charge de la technologie SmartNIC : VMware travaille sur les produits de son offre VMware Cloud Foundation (VMware vSphere, VMware vSAN et VMware NSX) afin d’y ajouter la prise en charge de la technologie SmartNIC (ou DPU, pour data processing unit), un nouveau composant capable de prendre en charge les tâches de calcul normalement gérées par le CPU du serveur. Grâce à cette nouveauté, VMware Cloud Foundation pourra conserver la virtualisation du calcul sur le CPU du serveur, et confier les fonctions Entrée/Sortie au niveau du réseau et du stockage au CPU du SmartNIC. Les applications pourront ainsi maximiser leur utilisation de la bande passante disponible et offrir leurs meilleures performances, tout en économisant des cycles au niveau des CPU des serveurs. VMware a d’ores et déjà fait le premier pas pour concrétiser cette évolution en rendant ses hyperviseurs VMware ESXi compatibles avec des SmartNIC.
  • Refonte de plateforme : VMware procédera à une refonte de VMware Cloud Foundation afin de permettre la désagrégation des serveurs, en développant notamment la prise en charge des serveurs bare metal. Les applications tournant sur un serveur physique pourront ainsi utiliser les ressources des accélérateurs matériels (ex. : FPGAs) d’autres serveurs physiques. En outre, les ressources physiques pourront également être accédées conformément à une politique ou par l’intermédiaire d’une API, selon les besoins des applications. En outre, grâce à la possibilité d’exécuter ESXi sur des SmartNIC, les organisations s’appuieront sur un seul et même framework pour gérer l’ensemble de leur infrastructure de calcul, qu’elle soit virtualisée ou bare metal. Le découplage des fonctions réseau, de stockage et de sécurité vis-à-vis du serveur principal permettra en outre d’y appliquer des correctifs et de les mettre à niveau, indépendamment du serveur.
  • Sécurité : VMware peut concrétiser sa vision d’une sécurité intrinsèque avec Project Monterey. Chaque SmartNIC est capable d’exécuter un pare-feu à état complet ainsi qu’une suite de sécurité avancée. Ces outils étant exécutés sur le NIC et non sur l’hôte, quelques milliers de mini pare-feu pourront être déployés et paramétrés automatiquement pour protéger les services composant l’application. En effet, chacun de ces services bénéficiera de protections intelligentes capables d’en couvrir les vulnérabilités. Les entreprises pourront ainsi mettre en place un système de défense personnalisé, s’ajustant automatiquement, et pouvant être déployé sur des dizaines de milliers de services d’applications. En outre, le projet Monterey permettra aux entreprises ou aux fournisseurs de services qui soutiennent plusieurs locataires d’isoler les locataires de l’infrastructure de base.

Avec Project Monterey, les organisations pourront adapter leurs environnements de datacenters, Cloud ou Edge, et répondre aux besoins de leurs applications en matière de performances, de disponibilité et de sécurité. En outre, l’initiative étendra les capacités de gestion des infrastructures et des opérations de VMware à l’ensemble des applications, réduisant ainsi la nécessité de systèmes, d’équipes ou d’outils de gestion spécialisés. Tout ceci se traduira par une complexité et un coût total de possession réduits.

À l’échelle mondiale, les opérateurs de télécommunications tirent de plus en plus parti de la plate-forme “cloud” de VMware Telco pour virtualiser et conteneuriser leurs déploiements des infrastructures 5G. Le projet Monterey les aidera à accélérer encore leur mise en place d’une infrastructure 5G entièrement virtualisée et hautement efficace, qui sera essentielle pour fournir les services avancés et innovants attendus sur les réseaux 5G.

Disponibilité

Project Monterey est disponible en avant-première. Aucune date ne peut être annoncée actuellement quant à sa disponibilité.

Share: