Quand la chaleur du datacenter fait rêver… à Chamrousse

L’information circule dans la presse régionale, DNA, Le Progrès, L’Est Républicain ou encore Le Bien Public, qui dans un article commun nous apprennent qu’en Isère, « Chamrousse rêve d’un data center pour chauffer son futur pôle loisirs« .

Tribune, par Yves Grandmontagne, rédacteur en chef de Datacenter Magazine.

Voici une mise en situation pour le moins inattendue : le monde du datacenter est habitué aux critiques, il consomme l’énergie, pollue ou encore il ne crée pas d’emplois, démontrant plutôt une incompréhension de notre industrie. Par contre, il est rare d’afficher un tel engouement. Encore faut-il ne pas se tromper, ni mettre la charrue avant les bœufs.

Tout d’abord, remercions les promoteurs du projet, mettre en avant la chaleur produite par le datacenter pour justifier de la construction d’un datacenter, il fallait oser, ils l’ont fait. Les projets de datacenters sont régulièrement pointés du doigts sur l’absence d’exploitation de la chaleur fatale, même si cela se révèle difficile à mettre en place. Mais de là à souhaiter la création d’un datacenter pour en récupérer la chaleur produite…

Quand en plus le projet prend place dans une station de sports d’hiver, où une bonne partie de l’année le seul free cooling suffira à refroidir le datacenter, on se dit qu’en matière de refroidissement ce projet part sur de bonnes bases.

Nous sommes régulièrement en contact avec des élus qui aspirent à disposer d’un ou plusieurs datacenters sur leur territoire. Il faut, trop souvent, calmer leurs hardeurs, en particulier en évoquant le pourquoi et le comment, et les coûts… Et en rappelant que nos territoires sont maillés d’acteurs régionaux et locaux dont l’ambition est de répondre aux attentes des entreprises et des organisations publiques à proximité.

Nous ne jugeons le projet souhaité à Chamrousse. Mais nous posons une question : le projet est-t-il de créer un datacenter POUR exploiter la chaleur perdue, ou de créer un datacenter ET d’en exploiter la chaleur fatale ? Ou encore, a-t-on bien compris dans la presse régionale comme chez les politiques ce qu’est un datacenter ? Nos lecteurs comprendront nos interrogations.

Share:

1 thought on “Quand la chaleur du datacenter fait rêver… à Chamrousse

Comments are closed.