Quand un écologiste marseillais se mêle de datacenter… cela se traduit par le projet de taxer les flux des câbles sous-marins !

Tribune – Il s’appelle Sébastien Barles, il est adjoint EELV au maire de Marseille en charge de la transition écologique. Et il a déclaré, relève La Provence, “Il faudra bien parler un jour des retombées qu’engendrent les data centers installés sur le Grand Port maritime“. Et d’évoquer une “taxe Tobin sur ces flux qui arrivent sur le territoire“.

Ces data centers font peser une véritable pression énergétique sur tous les quartiers environnants“, constate également l’élu écologiste, qui cependant se focalise sur les câbles sous-matins qui atterrissent à Marseille.

Décidément, les datacenters sont l’objet de bien des intérêts… pour des individus pas toujours bien renseignés. et qui font preuve d’une réelle méconnaissance du secteur venant d’une majorité de politiques. Comment leur faire comprendre le rôle essentiel des datacenters pour un territoire ? Comment intégrer dans leurs réflexions que les acteurs du marché sont vertueux et travaillent à réduire la consommation énergétique et l’empreinte carbone des datacenters ?

En leur rappelant par exemple qu’une éventuelle taxation des flux relève des autorités des télécoms et d’une validation de l’Etat. Ou en leur démontrant le pouvoir économique d’un datacenter. Mais sont-ils prêts à l’entendre ?

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste