Quelles priorités numériques pour les entreprises ?

Teradata, avec Vanson Bourne, a publié une étude sur les priorités numériques des entreprises pour les prochaines années : 79 % des entreprises françaises prévoient de réaliser des changements significatifs en matière d’investissements IT en 2022. Deux domaines seront concernés : la modernisation de l’architecture cloud et l’amélioration de la gestion et de l’analyse des données.

Se doter des bonnes capacités IT et s’appuyer sur une orientation priorisant le cloud (cloud first) et les données, voici les priorités actuelles des entreprises. Mais pour déployer de l’IA, des IoT ou encore le multicloud, les entreprises doivent tout d’abord réévaluer leurs investissements informatiques.

93 % des entreprises interrogées déclarent qu’au moment de réévaluer leurs investissements informatiques, la modernisation de l’architecture cloud et l’amélioration des capacités de gestion et d’analyse de données viennent en tête des axes d’investissement en vue d’accélérer leurs projets de transformation numérique.

Bien que 50 % des décideurs informatiques indiquent que leur entreprise ne prévoit pas d’accroître ses investissements dans la gouvernance des données à ce stade, 89 % estiment que celle-ci devrait continuer à donner la priorité aux initiatives portant sur la gouvernance et la responsabilité en matière de données.
Les technologies émergentes constituent une priorité générale

90 % des participants à l’enquête jugent que les technologies émergentes, notamment l’automatisation, auront pour effet de transformer leur entreprise dans les 3 prochaines années. 3 décideurs informatiques sur 4 pensent que les projets de transformation numérique de leur entreprise, ou leur absence pourraient empêcher celle-ci de profiter pleinement des avantages apportés par les principales technologies émergentes, telles que l’IA et le machine learning.

« Aujourd’hui, les entreprises sont conscientes de la nécessité de s’appuyer sur les principales technologies émergentes pour préserver leur compétitivité. De fait, 87 % des décideurs informatiques craignent de se faire distancer par leurs concurrents s’ils n’en font rien », commente Steve McMillan, PDG de Teradata. « Pour en tirer pleinement parti, les entreprises doivent moderniser leurs architectures afin de mettre à profit le cloud et orienter les investissements vers d’autres technologies émergentes, en développant l’IA à grande échelle ou en déployant l’intelligent edge. Elles pourront alors associer de nouvelles sources de données innovantes à leurs propres sources et en tirer les informations nécessaires afin d’être plus pertinentes et pour réagir rapidement tout en continuant d’innover à grande échelle. »

82 % craignent qu’une absence de préparation vers le cloud n’entrave sérieusement l’accélération de leurs projets de transformation numérique. 85 % des décideurs informatiques sont également convaincus que les stratégies d’innovation numérique et les efforts de transformation ont été davantage amplifiés par des changements importants dans les comportements d’achat des consommateurs, des segments verticaux tels que le retail, la distribution et les transports (87 %) faisant partie des plus touchés.

Share:

Author: François Tonic

Fondateur de Nefer-IT, rédacteur en chef de Programmez! et de CloudMagazine, historien expert de la période pharaonique et éditeur de Pharaon Magazine, journaliste et conférencier.