Records de température au Nord de l’Europe : le free cooling perd 4°, la corrosion et la moisissure s’annoncent…

Le changement climatique provoque des records. La Laponie a enregistré sa journée la plus chaude depuis plus d’un siècle, atteignant 33,6°. La Scandinavie devrait connaître son été le plus chaud de l’histoire. Et des vagues de chaleur parcourent la Suède et la Finlande. Les pays nordiques n’échappent pas aux pics de température.

Et les datacenters qui ont élu domicile au Nord de l’Europe ? Ils commencent à souffrir de la chaleur…

En raison du climat favorable, les opérateurs de datacenters des régions nordiques exploitent le free cooling jusqu’à 95% de l’année. Mais aujourd’hui, avec des températures ambiantes qui continuent d’augmenter – le processus de filtration peut déjà ajouter jusqu’à 4° à l’air avant d’entrer dans le datacenter – ils vont être confrontés à une toute nouvelle série de problèmes.

Le premier, c’est la réduction du temps de free cooling, qui va nécessiter de se tourner vers des systèmes de refroidissement qui n’ont plus rien de ‘free’. Le modèle de coût pourrait bien devenir moins favorable…

Les problèmes suivants pourraient bien se révéler plus insidieux. Les équipementiers commencent à lancer des alertes, en particulier sur la corrosion. Ils rappellent que les systèmes de distribution électrique doivent être maintenus au sec et à une certaine température. Et la moisissure pourrait faire son apparition…

Mais le pire reste à venir : si les conditions d’exploitation ne sont plus respectées, ces mêmes équipementiers pourraient annuler garanties et assurances. Le climat risque fort de s’assombrir sur les datacenters nordiques.

Share:

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste