Réduction des approvisionnements et augmentation des prix sur la mémoire flash

La coentreprise entre TMC (Toshiba Memory Corporation) et WD (Western Digital) qui produit des mémoires flash à Yokkaichi, au Japon, a subi en juin une panne d’alimentation de 13 minutes.

Les machines de production ont mis longtemps pour s’en remettre.

Selon WD, l’incident devrait entraîner une réduction de la disponibilité de ses puces flash d’environ 6 exaoctets.

Résultat, selon Reuters, la perte temporaire de capacité de fabrication réduira les approvisionnements mondiaux en mémoire flash d’environ 24% entre août et octobre de cette année. Elle pourrait également entraîner une hausse des prix à court terme de 5 à 10%.

On aurait pu croire que la mise à l’index de Huawei par l’administration Trump aurait pu compenser le trou dans la fabrication des mémoires flash, mais c’est oublier que dans la coentreprise il y a Toshiba, or le japonais n’est pas soumis à l’embargo… C’est donc bien l’ensemble de l’approvisionnement qui va subit le contre-coup de la panne.

Share: