Refroidissement par neige et élevage d’anguilles au White Data Center de Hokkaidō

Le datacenter White Data Center (WDC) sur l’île d’Hokkaidō, Japon, va exploiter la neige récoltée par les services de la ville pour refroidir les datacenters et élever annuellement 300 000 anguilles dans l’eau recyclée ainsi réchauffée.

L’île d’Hokkaidō est la plus septentrionale des quatre îles principales de l’archipel du Japon. Elle est connue pour ses étés frais et secs, et pour ses hivers rigoureux. Le datacenter White Data Center (WDC), dont la construction a été lancée en avril 2021, cherche à être l’un des plus vertueux du Japon. Et pour cela il n’hésite à expérimenter des voies originales.

Ainsi WDC envisage d’exploiter une entreprise agricole dont les cultures seraient réchauffées par la chaleur fatale produite par le datacenter. Les promoteurs du projet ont testé l’ormeau, les tomates cerises, les épinards à la moutarde japonaise, l’oursin et plusieurs autres produits divers. Ils ont finalement retenu l’élevage d’anguilles et ils étudient la culture de champignons auriculaires.

Pourquoi des anguilles et des champignons ?

Leur culture repose sur trois critères : l’exploitation de l’eau réchauffée du datacenter ; le prix du produit cultivé ; et le cycle de culture court. L’anguille est un poisson qui prospère dans un climat plus chaud, que simule la température de l’eau en sortie du DC, à 33°. Au Japon, c’est un plat populaire et de luxe, vendu plus de 100 dollars le kilo. Et comme les champignons auriculaires, le cycle de culture est court ce qui en fait un placement accessible.

WDC a acquis 1 700 civelles relâchées dans des réservoirs à la température requise de 33°, « les premières anguilles élevées à Hokkaido« . Il prévoit d’élever et de commercialiser 300 000 anguilles par an. Chaque civelle sera maturée en 7 à 12 mois pour être vendues lorsqu’elle atteint ou dépasse un poids de 250 grammes.

De la neige pour refroidir le DC et élever les anguilles

Autre aspect du projet, WDC projette d’exploiter la neige en abondance sur l’île d’Hokkaidō que récolte les chasse-neige de la ville de Bibai. La fonte de cette neige naturelle fournit une eau pré-refroidie pour les serveurs. Puis réchauffée par l’échange thermique de la climatisation elle devient une source d’eau douce à la température de 33° pour les anguilles.

White Data Center projetterait également d’investir dans le développement de nouvelles techniques de réduction de la consommation énergétique. A suivre…

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste