R&M intègre les mini-connecteurs CS, SN et MDC à ses répartiteurs

La densité d’équipement des plateformes de répartition optiques Netscale 72 et Netscale 48 de R&M peut être triplée via l’intégration les mini-connecteurs CS, SN et MDC, pour une utilisation encore plus rationnelle des salles dans les datacenters.

Entreprise suisse active à l’international basée à Wetzikon et spécialisée dans le développement et la réalisation de systèmes de câblage pour les infrastructures réseau exigeantes, R&M ouvre sa plateforme Netscale aux nouveaux connecteurs optiques ultracompacts.

Désormais, les cassettes du répartiteur haute densité Netscale 72 et du répartiteur mixte Netscale 48 acceptent les connecteurs de type CS, SN et MDC. En comparaison avec les connecteurs LC, il sera possible de tripler le nombre de connexions par unité de hauteur dans les bâtis 19″ d’un datacenter. Le répartiteur Netscale 72 offre ainsi la densité d’équipement la plus élevée de sa catégorie.

Connecteurs miniatures CS, SN et MDC

Netscale 72 et les connecteurs miniatures CS, SN et MDC permettent aux exploitants de datacenters d’utiliser de manière encore plus rationnelle leurs locaux et baies. R&M estime qu’il est possible d’optimiser de manière significative leur rapport coût/superficie, en configurant, par exemple, quatre canaux par module, pour réaliser des liaisons à 4 x 100G ou 4 x 400G. Ces solutions seront très recherchées lors des futures migrations vers les réseaux à 400 gigabits.

R&M Netscale 72

Compatible avec les connecteurs ultracompacts (VSFF), Netscale 48 offre sur une seule plateforme une diversité inédite en matière de connectique, du RJ45 jusqu’aux connecteurs miniatures en passant par les connecteurs optiques monofibres et multifibres. Il pourra ainsi répondre aux défis actuels et futurs des datacenters, notamment dans le domaine de l’informatique en périphérie (edge).

R&M Netscale 48

Accès aisé

La connexion et la déconnexion des cordons de brassage munis de connecteurs CS, SN et MDC sont très aisées, malgré la densité élevée de ports. Ces derniers se brassent individuellement. Le long corps et la protection anti-flambage offrent une bonne prise, facilitant ainsi la manipulation. Le logiciel DCIM inteliPhy net de R&M assure la surveillance automatisée des connecteurs dans les datacenters et la gestion des ordres de brassage.

Les nouveaux mini-connecteurs appartiennent à la catégorie VSFF (Very Small Form Factor). Conçus par Senko, les deux nouveaux connecteurs duplex CS et SN (Senko Nano) permettent de connecter jusqu’à 432 fibres sur une unité de hauteur. Le connecteur MDC (Mini Duplex Connector) est proposé par l’entreprise US Conec. Il est lui aussi conçu pour la connexion de 432 fibres par unité 19″.

Migration facilitée

La plateforme Netscale 72 prend en charge les types de câbles optiques parallèles BASE8 et BASE12 : les modules de répartition des deux applications peuvent s’insérer dans le même tiroir. Il suffit de remplacer ou de compléter les cassettes, ce qui facilite la migration vers des réseaux à plus haut débit, tels que l’Ethernet à 400 gigabits.

Une unité de hauteur 19″ comprend six tiroirs Netscale 72. Chaque moitié de tiroir s’ouvre séparément. Les techniciens peuvent ainsi intervenir sur des connexions individuelles sans devoir en déconnecter d’autres.

L’utilisation aisée est également l’un des points forts de Netscale 48. Les cassettes préconnectorisées s’insèrent dans les emplacements par l’arrière, tandis que les travaux de brassage sont réalisés à l’avant du panneau. Les cassettes peuvent être configurées en fonction des différentes applications pour accueillir des câbles « trunk », et la variante à épissures peut recevoir des fibres optiques. L’installation de la version préconnectorisée est simple et aisée.

Les cassettes à épissures sont compatibles avec les câbles à structure libre, les micro-tubes, les câbles minicore et les câbles plats. Le data center est donc libre dans le choix du câblage.

Livrés dans des caisses de transport, les modules Netscale 72 et Netscale 48 sont déjà préconnectorisés, afin de réduire non seulement la durée d’installation, mais aussi les déchets d’emballage.

Author: Yves Grandmontagne

Rédacteur en chef de Datacenter Magazine - Co-fondateur de Human, Business & Technology SCOP SAS (éditeur de DCmag) - Journaliste, conférencier et analyste