Rolls-Royce et Classiq coopèrent pour la conception d’algorithmes quantiques destinés à la mécanique des fluides numérique

Classiq, leader de logiciels quantiques, annonce sa collaboration avec Rolls-Royce, pour la mise en œuvre de nouveaux algorithmes de calcul de la mécanique des fluides.

Communiqué – La mécanique des fluides numérique (MFN) porte sur des simulations numériques lourdes et complexes des phénomènes liés aux fluides et aux gaz. Utilisée dans de nombreuses activités industrielles, la MFN est essentielle à l’amélioration de la conception des équipements de pointe en optimisant, par exemple, l’aérodynamique ou la thermodynamique. Cette collaboration associera les techniques de calcul quantique et classique, afin de tirer parti des atouts de chaque technologie.

L’algorithme quantique HHL – permettant de résoudre un ensemble linéaire d’équations – peut être utilisé dans une application hybride classique/quantique de la MFN. Les parties non linéaires et linéaires sont quant à elles traitées sur du hardware classique et quantique, respectivement.

Classiq permettra de mettre en œuvre une résolution efficace de la problématique linéaire dans le circuit quantique, et générera des circuits optimisés pour les différentes fonctions quantiques de l’algorithme HHL. En s’appuyant sur la plateforme Classiq, Rolls-Royce développera des circuits quantiques perfectionnés pour l’algorithme HHL.

« Nous sommes très heureux de collaborer avec Classiq sur une section très importante de notre roadmap en matière d’informatique quantique. La plateforme unique de Classiq offre à la fois une optimisation et une facilité d’utilisation, qui nous seront indispensables à mesure que nous chercherons à exécuter des modèles MFN plus sophistiqués, déclare Leigh Lapworth, responsable de l’informatique quantique chez Rolls-Royce. Pour atteindre nos objectifs de neutralité carbone, il est nécessaire d’optimiser en permanence les simulations de conception, qui continueront à repousser les limites de l’informatique classique. Le potentiel des ordinateurs quantiques pour réduire considérablement les temps d’exécution des simulations ne peut être sous-estimé, et le travail que nous effectuons aujourd’hui nous garantit de disposer des capacités nécessaires pour bénéficier de l’avantage quantique demain. »

La plateforme Classiq permettra à Rolls-Royce de concevoir, d’optimiser et d’analyser des algorithmes quantiques à grande échelle. Ainsi, Rolls-Royce, leader dans le domaine de l’aérospatiale et des systèmes de production d’énergie, pourra mettre en œuvre de nouveaux algorithmes de mécanique des fluides numérique, indépendamment du hardware.

Le puissant moteur de synthèse de Classiq explore un vaste espace de conception de circuits potentiels pour répondre aux besoins de chaque utilisateur. Il fournit également une optimisation de pointe, offrant plus de ressources, qu’il s’agisse de temps, de qubits, de portes quantiques ou de précision. Cette exploration fonctionnelle n’est possible qu’en synthétisant des circuits à partir de modèles fonctionnels, une approche fondamentalement différente des schémas de solutions quantiques existants.

Les ordinateurs quantiques permettraient d’accélérer les calculs par rapport aux ordinateurs classiques dans les années à venir. Le renforcement des capacités est une étape essentielle pour se préparer à cette nouvelle ère informatique. Rolls-Royce, avec le soutien de Classiq, est en train de développer des algorithmes optimisés – et indépendants du hardware – pour les ordinateurs quantiques d’aujourd’hui et de demain.

Share: